marqué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : marque

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir marquer

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin marqué
\maʁ.ke\

marqués
\maʁ.ke\
Féminin marquée
\maʁ.ke\
marquées
\maʁ.ke\

marqué \maʁ.ke\

  1. Qui frappe la vue, l’attention, qui se fait remarquer, apparent, visible.
    • Avoir pour quelqu’un des attentions marquées.
    • Avoir un goût marqué pour une personne, pour la poésie, pour la musique, pour la raillerie.
    • Il y a là une intention marquée de vous froisser.
  2. (Linguistique) Sémantiquement, phonologiquement ou grammaticalement pas neutre, pas ordinaire, par opposition à une forme neutre ou ordinaire. Par exemple, l’adjectif court et le nom chienne sont marqués tandis que long et chien sont non marqués. Note : À ne pas confondre avec marqueur. Les formes marquées n’ont pas forcément de marqueur.

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe marquer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
marqué

marqué \maʁ.ke\

  1. Participe passé masculin singulier de marquer.
    • La recherche d’hommes tels que Peiresc marque le commencement de l’éclipse partielle de l’humanisme classicisant au profit de la recherche concernant les lettres orientales qu’accompagnent le retour au texte biblique hébreu et le développement de la connaissance du syriaque et de toutes les langues péribibliques, qui ont marqué les différents épisodes de la Réforme, et la volonté affirmée des réformateurs de revenir aux sources. — (Sydney Aufrère, La momie et la tempête ; Nicolas-Claude Fabri de Peiresc et la curiosité égyptienne en Provence au début du XVIIe siècle, 1990)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]