bombe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Bombe, bombé, bombě, bombë

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’italien bomba, du latin bombus (« boulet »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bombe bombes
\bɔ̃b\
collection de bombes de peinture (6)

bombe \bɔ̃b\ féminin

  1. Projectile creux, en métal, rempli de poudre, qui, lancé avec un mortier, s’élève en l’air et, retombant, éclate quand la mèche a communiqué le feu à la poudre.
    • Dans l’art de tirer les bombes, dont tant d’habiles gens se sont mêlés, M. de Ressons compta jusqu’à vingt-cinq défauts de pratique qu’il corrigea avec succès dans différentes rencontres. — (Bernard le Bouyer de Fontenelle, Ressons.)
    • On entendait gronder ces bombes effroyables. — (Voltaire, Henr. VI.)
    • Les bourgeois, à la première bombe, se seraient rendus. — (Montesquieu, Lettres persanes 105.)
    • Le géomètre nous donna soudain les propriétés de la ligne que la bombe avait décrite en l’air. — (Montesquieu, Lettres persanes 128.)
  2. Engin rempli de substances explosives, qu’un choc ou un déclenchement automatique fait éclater.
    • Sur le trottoir, l’un des hommes fit un saut fort comique, un saut de terreur sans doute, au moment où la bombe tomba devant lui. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’édition de 1921)
    • Les poudres flash sont des mélanges pyrotechniques non seulement déflagrants, mais aussi détonants. Sur plusieurs centaines de bombes annuellement en cause, il y a environ 15% de cas où il est fait usage de poudres flash. — (Revue internationale de criminologie et de police technique, 1977, vol.30-31, p.414)
    • En 1945, elle avait sept ans. Un matin, les bombes avaient commencé à pleuvoir. A Kobé, ce n'était pas la première fois qu’on les entendait, loin s’en fallait. — (Amélie Nothomb, Métaphysique des tubes, Éditions Albin Michel, Paris, 2000)
  3. (Familier) (Figuré) Scandale ; incident.
    • C'est désormais au Pakistan, ou en Iran, que la fréquentation des sites de téléchargement de films X est le plus assidue. Qui sait quelles bombes mentales s'allument dans les nuits solitaires de Kaboul ou de Karachi ? — (Hervé Juvin, Le gouvernement du désir, Éditions Gallimard, 2016)
    • La bombe va éclater. Gare à la bombe, craignez un accident.
    • Quoiqu’il [le cardinal de Bouillon] dût bien s’attendre qu’à la fin la bombe crèverait, il en parut accablé. — (Louis de Rouvroy, 78, 6.)
    • Quelle bombe jetée au milieu de vous tous ! — (Marquise de Sévigné, 570.)
    • Quelle bombe tombée au milieu des plaisirs ! — (Marquise de Sévigné, 460.)
    • Le parti de Harlay fut le silence et d’attendre la bombe [l’éclat de son beau-père]. — (Louis de Rouvroy, 42, 240.)
  4. Sorte de bouteille de verre ronde, aussi appelée bonbonne.
  5. (Musique) Tambour de bonne taille, dont le diamètre peut parfois dépasser 1,50 mètre, grosse caisse.
  6. Récipient sous pression utilisé en peinture à l’aérographe ou pour l’atomisation d’aérosols.
    • […] et il s'empare de la bombe, enfin. Peter se retourne alors, appuie sur le spray. Rien, aucun « pchit!». Le truc est vide. Désespéré, il se maudit de l'avoir utilisé sur les faucheuses du mois dernier. — (Michael Mention, Adieu demain, Actes Sud, 2014)
    • Il traversa la porte d'entrée et découvrit, dans la lumière blême des lampadaires, trois garçons, une collection de bombes de peinture alignée à leurs pieds, qui taggaient la devanture de la librairie. — (Jacques Asklund, Le fantôme mène l'enquête, Rageot Éditeur, 2010)
  7. (Pyrotechnie) Type de feu d’artifice.
  8. Partie arrondie d’un couvre-chef qui couvre la tête, aussi appelée calotte.
  9. (Équitation) Casque porté par les cavaliers.
  10. (Argot) Très belle femme.
    • D'autant qu'une bombe peroxydée d'une trentaine d'années, dont le décolleté profond comme une chanson de staracadémicienne tranchait radicalement avec la sagesse vestimentaire ambiante, envisageait de toute évidence de lui tomber sur le poil dans un avenir aussi proche qu’imminent, et qu'il se demandait à quelle sauce elle menaçait de le manger. — (Pierre Lucas, Des souris et des mômes, Police des mœurs Hors-série, Éditions Vauvenargues, 2014, chapitre 13)
    • Les deux feujs accostent Manuela et Naomie, deux bombes noires et mortelles qui tapinent au bord de la route. — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014)
  11. (Marine) Sortes de grosses boules en toile noire servant à la signalisation à grande distance.
  12. Glace en forme de bombe.
    • Une bombe au café.
  13. (Argot) Fête, débauche, beuverie.
    • J’ai connu encore le fils d’un ouvrier qui gagnait beaucoup d’argent. Et celui-là disait : « Il ne faut pas m’envier. Je prends une voiture pour un rien, je mange largement, je fume des cigares à trente-cinq centimes. Voulez-vous que je vous le confesse ? Je n’ai pas trouvé l’équilibre. Pendant toute ma vie, je me fais l’effet d’un ouvrier en bombe. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 86)
    • Puisque je te dis qu’il est avec une femme en train de faire la bombe. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, Les Souliers du mort, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 972)
    • Ce fut, en ce temps de relative splendeur, qu'un soir de bombe, à Montparnasse, il cueillit Geneviève à une table de café. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 29-30)
    • […] celle en combinaison de dentelle et bas de soie noire avec laquelle, étant vierge, je me trouvai couché, une nuit de bombe crapuleuse, mais que je ne pus pas toucher parce que je me mis à dégurgiter sur les draps une nappe de vin rouge. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 145)
    • Il faisait froid, il y avait de la neige à moitié fondue sous les pieds et cela sentait déjà l’après-fêtes, pénible comme une rentrée à l’aube, après une nuit de bombe, comme une table avec les restes du repas. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 66)
  14. Plongeon éclaboussant.
  15. Grand et inattendu succès, d’ordre littéraire ou musical.
    • « C’est la bombe ! Oui, Loïs, cette fois-ci, c’est la BOMBE ! »
      Je ne compris rien à cette annonce. Loïs hocha la tête, pensif.
      « N’allons pas si vite, dit-il. N’oubliez pas qu’il y a la coalition des éditeurs, et la barrière des vieux pompiers. »
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 173)
    • Black Dog, Rock and Roll, The Battle of Evermore, Stairway to Heaven, Misty Mountain Up, Going to California et When the Levee Breaks, qui sont toutes des bombes, ont propulsé le quatuor britannique au sommet de la planète rock. — (Yves Leclerc, Le classique des classiques, Le Journal de Québec, 6 novembre 2021)
  16. Armoiries avec une bombe (sens héraldique)
    (Héraldique) Meuble représentant dans les armoiries une sphère surmontée d'un court col d’où sortent des flammes indiquant qu’elle explose. Elle est souvent confondue avec la grenade. Pour les distinguer certains illustrateurs utilisent des formes de flammes différentes mais il n’y a aucune règle en la matière.
    • Écartelé : au 1er d’azur crusillé d’or et à deux bars adossés du même brochants, au 2e de gueules à trois bandes d’argent, à la biche couchée d’or brochante, au 3e de gueules à trois bandes d’argent, à la bombe de sable, enflammée d’or brochante, au 4e d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d’argent, qui est de Bezonvaux → voir illustration « armoiries avec une bombe »
  17. (Québec) Contenant fermé ou refermable, pour faire bouillir de l'eau.
    • Ainsi, divers mots et expressions, courants au Québec au début du siècle, ont pratiquement disparu aujourd'hui. En voici ... un barbier (un coiffeur) ; une bombe (une bouilloire) ; un haim (un hameçon) ; une pelle-à-feu (une sage-femme) ; etc. — (Mario Bélanger, Petit guide du parler québécois, Éd. Stanké, 1997)
    • Mets la bombe sur le poêle.

Synonymes[modifier le wikicode]

Arme (1)

Fête (13)

Objet pour faire bouillir de l’eau (17)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus bombe figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : arme.

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bomber
Indicatif Présent je bombe
il/elle/on bombe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bombe
qu’il/elle/on bombe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bombe

bombe \bɔ̃b\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bomber.
    • Je confie le loustic à mes hommes mandés dare-dare et, escorté de Pinaud, légèrement désenvapé, je bombe chez le cher Béru. — (San-Antonio,·Berceuse pour Bérurier)
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bomber.
    • Autant avec mes sœurs il bombe le torse, frétille, batifole, flirtaille, autant avec moi il s’éteint. — (Christine de Rivoyre, Racontez-moi les flamboyants, 1995)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bomber.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bomber.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bomber.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Danois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

bombe neutre

  1. Bombe.

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

bombe féminin

  1. Pluriel de bomba.

Norvégien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

bombe neutre

  1. Bombe.

Portugais[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bombar
Subjonctif Présent que eu bombe
que você/ele/ela bombe
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
bombe

bombe \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de bombar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de bombar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de bombar.

Slovène[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

bombe \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif singulier de bomba.
  2. Nominatif pluriel de bomba.
  3. Accusatif pluriel de bomba.