col

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : COL, còl, çöl, Col., col., col-, -col

Conventions internationales[modifier]

Symbole[modifier]

col

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du salish wenatchi-columbian.

Références[modifier]

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin collum.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
col cols
\kɔl\
Portrait d’Henri III avec col haut

col \kɔl\ masculin

  1. Partie du vêtement qui entoure le cou.
    • Avec le surplus de ses gains, il achetait des cigarettes, des cols et des cravates sensationnels […] (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 11 de l’éd. de 1921)
    • Jusqu’aux cravates, au petit nœud suavement bloqué par une épingle dans l’échancrure du col, jusqu’au feu d’un vrai diam’ et au cuir mat du bracelet-montre, on sentait ces messieurs soucieux de leur mise. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • On patinait autour de lui. Des enfants, le col entouré de cache-nez écarlates, blancs, verts, bleus, glissaient et tournoyaient. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 95)
  2. Pièce de lingerie, de dentelle ou d’étoffe qui garnit le haut d’un corsage de femme.
    • Un col de mousseline. - Un col de velours.
  3. (Vieilli) Cou. — Note d’usage : On le dit quelquefois encore devant une voyelle.
    • Celui-là, tué d’hier, les loups lui on déchiqueté la chair sur le col en si longues aiguillettes qu’on le dirait paré […] d’une touffe de rubans rouges. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Quand il se dresse face à quelque « vieille écorce », chêne, frêne, ou hêtre, […] Arsène André éprouve une virile volupté. Sa chair se durcit, son col se gonfle, le sang lui afflue aux tempes à coups précipités (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Anatomie) (Par analogie) Désigne différentes extrémités du corps.
    • Le col de la vessie : ce qui est comme l’embouchure de la vessie.
    • Le col d’un os : le rétrécissement qui se remarque au-dessous de la tête ou de quelque autre partie de certains os.
    • Le col de l’utérus. - Le col du fémur. - Le col de l’humérus, du radius, etc.
  5. Partie longue et étroite par laquelle on remplit et on vide une bouteille ou un vase.
    • Le col d’une bouteille, d’un matras, etc.
    1. (Par extension) (Commerce & Industrie) Récipient d’emballage qui possède un tel col.
      • La Bouteillerie, qui représente en tonnage la part essentielle de la production du Verre Creux, a réalisé, à elle seule, une production de 3 200 000 tonnes […]. Les ventes de bouteilles en 1998 ont représenté près de 8 milliards de cols. (Fédération des Chambres syndicales de l’industrie du verre, rapport d’activité 1998)
  6. (Géographie) Point de passage privilégié entre deux versants, du fait d'une altitude plus basse que les environs.
    • Aux Pyrénées centrales et occidentales, par exemple, ce sont les cols de la chaîne d’altitude inférieure à 2300 mètres qui paraissent avoir permis le passage au versant Nord de plantes semiméditerranéennes, venues du bassin de l’Èbre. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 83)
    • Le franchissement du col du Lautaret avait nécessité l'usage des chaînes à partir de Villar d'Arène et nous avions passé le sommet entre deux hauts murs de neige. (Robert Falize, L'Ombre et la lumière, Éditions Publibook, 2006, p.354)

Synonymes[modifier]

Passage entre deux montagnes

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Aide sur le thésaurus col figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : vêtement, bouteille, sablier, montagne.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • col sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin collum.

Nom commun[modifier]

col \Prononciation ?\ masculin

  1. (Anatomie) Cou.

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Anglo-saxon[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) Du proto-germanique *kōluz, qui a également donné kuoli en vieux haut-allemand.
(Nom commun) Du proto-germanique *kulan, qui a également donné kolo en vieux haut-allemand, et kol en vieux norrois.

Nom commun[modifier]

col \koːl\

  1. Frais. (ni chaud ni froid)

Nom commun[modifier]

col \kol\ neutre

  1. Charbon.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Anagrammes[modifier]

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

col \Prononciation ?\

  1. (Botanique) Chou.

Espagnol[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

col \Prononciation ?\ féminin

  1. (Botanique) Chou.

Natchez[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

col \t͡sol\

  1. Pin.=== Références ===
  • Mary R. Haas, 1956, Natchez and the Muskogean Languages, Language 32:1, pp. 61-72.

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin collum.

Nom commun[modifier]

col masculin

  1. (Anatomie) Col, cou.
  2. Collier.
  3. Accolade, caresse.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Slovène[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

col \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif duel de cola.
  2. Génitif pluriel de cola.