accolade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : accoladé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) Dérivé de accoler avec le suffixe -ade ou de l’occitan acolada.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
accolade accolades
\a.kɔ.lad\
Accolade de deux joueurs de baseball.
Accolades typographiques.
Accolade du début du XVIe siècle en France

accolade \a.kɔ.lad\ féminin

  1. Action d’embrasser en mettant les bras autour du cou.
    • Donner l’accolade à un officier après l’avoir fait reconnaître.
    • Une accolade fraternelle.
    • Nous nous sommes jetés dans les bras l’un de l’autre et nous nous tenons enlacés.
      Nous sommes enlacés.
      Je n’ose pas lâcher le premier, de peur de paraître trop peu ému, et j’attends qu’il commence. Nous sommes comme deux lutteurs qui se tâtent — lutte de sensibilité dans laquelle Matoussaint l’emporte sur Vingtras. Matoussaint connaît mieux que moi les traditions et sait combien de temps doivent durer les accolades ; quand il faut se relever, quand il faut se reprendre. Il y a longtemps que je crois avoir été assez ému, et Matoussaint me tient encore très serré.
      À la fin, il me rend ma liberté : nous nous repeignons, et il me demande en deux mots mon histoire.
      — (Jules Vallès, Le Bachelier, G. Charpentier, 1889)
    • Il paraît, bien que nous ne l'ayons jamais vu faire, que l'accolade est remplacée [en Chine], comme marque de respect, par un reniflement sur la main de la personne que l'on veut honorer. — (Émile Bard, Les Chinois chez eux, Paris : A. Colin et Cie, 1899)
    • Aussitôt Arlette a senti que Telcide est son ennemie. Pas un mot de bienvenue ! pas une phrase gentille ! Rien qu’un baiser, plus froid que la plus banale des accolades. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 22)
    • Crosby lui donna l’accolade exactement comme le font des généraux qui remettent une décoration à un officier. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VIII, Gallimard, 1937)
    • De G8 en G20, il a multiplié accolades, embrassades, bourrades. — (Frédéric Pagès, Tous amis avec Manu, Le Canard Enchaîné, 19 juillet 2017, page 1)
  2. (Figuré) (Par plaisanterie)
    • Il les trouve tranquillement assis avec les brigands, mangeant un jambon de la Manche cuit au sucre, et donnant de fréquentes accolades à une outre de Val-de-Peñas que l’on avait volée exprès pour eux : attention délicate ! — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  3. (Vieilli) Cérémonies observées dans la réception d’un chevalier, et qui consistait ordinairement à donner trois coups du plat de l’épée sur l’épaule ou sur le cou de celui qu’on armait chevalier, après quoi on l’embrassait.
    • Donner, recevoir l’accolade.
  4. (Typographie) Symbole typographique { ou }, qui servent à rassembler plusieurs objets, soit pour en former un tout, soit pour montrer ce qu’ils ont de commun ou d’analogue entre eux.
    • L’accolade s’emploie souvent dans les comptes, dans la formation des tableaux, etc., et se place, suivant le besoin, horizontalement ou verticalement.
    • Réunir plusieurs articles, plusieurs colonnes par une accolade.
    • On joint par une accolade les portées de toutes les différentes parties d’une pièce de musique.
    • Une accolade ouvrante.
  5. (Architecture) Élément architectural ornemental.

Synonymes[modifier le wikicode]

Action d’embrasser :

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe accolader
Indicatif Présent j’accolade
il/elle/on accolade
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’accolade
qu’il/elle/on accolade
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
accolade

accolade \a.kɔ.lad\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de accolader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de accolader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de accolader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de accolader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de accolader.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • accolade sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français accolade.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
accolade
\ˈæk.ə.ˌleɪd\
accolades
\ˈæk.ə.ˌleɪdz\

accolade \ˈæk.ə.ˌleɪd\

  1. Accolade, adoubement d’un chevalier.
  2. (Par extension) Honneur, consécration.
    • The scientist was honored to receive the accolade at the ceremony.
      Le scientifique fut honoré de recevoir sa consécration lors de la cérémonie.
    • After the concert, the conductor received an accolade. (received a standing ovation)
      Après le concert, le chef d’orchestre a goûté une ovation debout.
  3. Accolade (symbole typographique en musique : « { », « } »)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • brace (« { », « } »)

Verbe [modifier le wikicode]

Temps Forme
Infinitif to accolade
\ˈæk.ə.ˌleɪd\
Présent simple,
3e pers. sing.
accolades
\ˈæk.ə.ˌleɪdz\
Prétérit accoladed
\ˈæk.ə.ˌleɪd.ɪd\
Participe passé accoladed
\ˈæk.ə.ˌleɪd.ɪd\
Participe présent accolading
\ˈæk.ə.ˌleɪd.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

accolade \ˈæk.ə.ˌleɪd\ transitif

  1. Saluer en embrassant.
  2. Adouber.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • accolade sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français accolade.

Nom commun [modifier le wikicode]

accolade \Prononciation ?\

  1. Accolade.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 92,3 % des Flamands,
  • 84,3 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]