adouber

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français adouber.

Verbe [modifier le wikicode]

adouber \a.du.be\ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Confirmer dans sa position ; reconnaître l’expertise, la légitimité ; officialiser ; approuver ; entériner ; légitimer
    • Elles sont ces humbles femmes que, telle Dulcinée du Toboso, j’adoube de mon intérêt, quand ce ne sont que des filles de ferme. — (Amélie Nothomb, Barbe bleue, Albin Michel, Paris, 2012, p. 30)
    • La Ligue arabe adoube l’opposition syrienne. Le sommet des leaders de la région entérine également le « droit » d’aider militairement les adversaires de Bachar el-Assad. — (Delphine Minoui, Le Figaro, 28/03/2013)
    • La France adoube Tours Cité de la gastronomie, — (Pascal Landré, La Nouvelle République, 20/06/2013)
    • Albert Uderzo adoube les nouveaux auteurs d'Astérix : « Ces deux auteurs [Jean-Yves Ferri et Conrad] seront les dignes héritiers de notre tandem [Uderzo et Goscinny] », — (Olivier Delcroix, Le Figaro, 01/02/2013)
    • Google 'adoube' un Catalan, Firebots, en reconnaissant par un agrément son expertise en monétisation d’audiences — (Frédérique Michalak , L'Indépendant, le 29 mai 2013)
    • Élections cantonales 2013. Didier Bonny adoubé par un Parti pirate redéfini — (Sophie Simon, La Tribune de Genève,15.06.2013)
  2. (Intransitif) (Jeu d’échecs) Sert à indiquer qu’on touche une pièce non pour la jouer, mais pour l’arranger.
    • J’adoube.
    • Le verbe « adouber » ne s’emploie plus en français qu’au jeu d'échecs et pour évoquer la mise de l’armure. — (Alain Aucouturier, Aux innocents, les mains pleines, 1999)
  3. (Désuet) Ordonner chevalier, revêtir un homme d’armes défensives.
    • Voilà le Roi enchanté de notre jeune héros: il veut sur-le-champ l'adouber. — (Léon Gautier, Les épopées françaises: livre 1. Geste du roi, 1867)
  4. (Marine) (Désuet) Réparer, raccommoder.
    • Adouber une voile.
    • Aujourd'hui adouber signifie réparer ou raccommoder la carcasse et la charpente d'un vaisseau; boucher des trous dans une fontaine. — (Alexandre Miltitz, Manuel des consuls: Volume 2, Partie 1, 1838)
  5. (Fontainerie) (Désuet) Boucher les trous d'une conduite, rétablir une machine hydraulique telle qu'une pompe.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de douber avec le préfixe a-.

Verbe [modifier le wikicode]

adouber \Prononciation ?\ transitif

  1. Adouber (donner le titre de chevalier).
    • Car je voel estre chevaliers adoubés — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 12, 1200-25)
  2. Armer chevalier, revêtir d’une armure, équiper.
  3. Revêtir d’un habit ecclésiastique.
  4. Arranger, mettre en état, raccommoder.
  5. Tanner.
  6. Soigner, panser.
  7. Déguiser, pallier.

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Gallo[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

adouber \Prononciation ?\ 1er groupe (conjugaison) transitif (graphie ABCD)

  1. (Rare) Arranger.

Références[modifier le wikicode]