réparer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : reparer

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

réparer /ʁe.pa.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Remettre en état ce qui a été endommagé.
    • Trois croix voisinaient avec celle qui marquait la tombe d’un matelot autrichien. Un ours blanc avait essayé de violer cette dernière que nous avons réparée […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Dans mon demi-sommeil je pense à ces défectuosités du gréement […] et à tout ce qu’il faudra réparer aux îles Bermudes, avant de continuer ma croisière. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Dès sa première communion, gagé par l’un ou par l'autre, […], il était sans l’avoir appris devenu habille à menuiser, à charronner, à réparer un coutre, à ferrer un cheval. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.10)
    • Cette église a besoin d’être réparée.
    • Réparer les brèches d’une muraille.
    • Réparer un fossé, un canal, une route.
    • Il y a beaucoup à réparer à cette voiture.
    • Réparer une montre, une pendule.
  2. (Arts) Ôter les défauts d’aspect, mettre la dernière main à un ouvrage
    • Réparer une figure qui a été jetée en moule,
    • Réparer un cadre, des moulures, etc., en les grattant pour leur rendre les formes que les couches de blanc ont altérées ou masquées.
  3. (Figuré) Rétablir dans l'état précédent.
    • Réparer ses affaires, sa fortune ébranlée ou détruite.
    • Réparer ses forces.
    • Réparer l’honneur, la réputation de quelqu’un.
  4. (Au sens moral) Effacer, faire disparaître.
    • Il tâche de réparer sa faute.
    • Réparer une sottise, une bévue.
    • Il a bien réparé ses torts.
    • Réparer la honte d’une défaite.
    • C’est un mal qu’on ne peut réparer, qui ne peut se réparer.
    • Réparer un oubli.
  5. Donner des satisfactions proportionnées, des contreparties, des dédommagements
    • Réparer une offense, une injure.
    • Un tel affront ne se répare pas.
    • Réparer le dommage que l’on a causé à quelqu’un.
    • (Absolument)Hercule a la fougue d’Achille, mais bien plus de bonté. S’il a méfait, il se repent, répare. (Jules Michelet, Bible de l’Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.223)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Réparer une perte, S’en dédommager.
  • Il travaille à réparer ses pertes.
  • La mort de cet homme est une perte qu’on ne saurait réparer.
  • Réparer le temps perdu, réparer la perte du temps, Profiter mieux du temps qu’on n’a fait par le passé, en faire un meilleur usage ; redoubler son travail pour faire en peu de temps ce qu’on avait négligé de faire jusqu’alors.
  • Réparer les torts, Venger les injures reçues, rétablir dans leurs droits ceux qui en avaient été dépouillés, dans le langage de la chevalerie.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]