effacer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle)[1] Dérivé de face avec le préfixe é- et le suffixe -er[2], apparenté à esfassar en occitan ; facer lui est postérieur.

Verbe [modifier le wikicode]

effacer \e.fa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’effacer)

  1. Faire disparaître plus ou moins, en parlant de la forme, des couleurs de quelque chose.
    • Insensiblement la sombre humeur qu'on voyait sur leurs traits s'atténuait, s'effaçait. De menaçants, ils devenaient gouailleurs, puis doucereux, entreprenants. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Le temps a effacé les traits et les couleurs de ce tableau. Effacer l’empreinte d’une médaille, ou, simplement, Effacer une médaille.
    • Ses dernières actions ont effacé les taches de sa vie passée. Vos bienfaits ne s’effaceront jamais de ma mémoire. Elle avait des couleurs, mais la maladie les a effacées.
    • Il s’effaça pour éviter le coup.
  2. (Par extension) Annuler.
    • Voila deux chiffres qui vont faire mentir les Cassandre : après les 332 100 emplois détruits en 2020, 330 800 emplois ont été créés sur le premier semestre 2021 en France. Autrement dit, l’effet de la crise liée au Covid-19 sur l’emploi salarié est d’ores et déjà effacé, selon les estimations provisoires publiées vendredi 6 août par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). — (Béatrice Madeline, En France, l’emploi salarié a retrouvé son niveau d’avant-crise, Le Monde. Mis en ligne le 6 août 2021)
  3. (Figuré) Surpasser, éclipser.
    • Cet homme a effacé la gloire de ses ancêtres, il a effacé tous ceux qui l’ont précédé. Dans ce bal, elle effaçait par sa beauté toutes les autres femmes.
  4. (Figuré) Pardonner.
    • Que sont devenus les casuistes ? Gens simples, qui prenaient les péchés un à un, et par grand effort, effaçait celui-ci, puis celui-là. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, page 113)
  5. (Figuré) (Pronominal) S’écarter pour laisser passer quelqu’un ou pour lui laisser l'avantage.
    • … elle aurait été très choquée si je ne l’avais pas fait, comme elle l’aurait été si je n’avais pas dit « Au revoir madame », en sortant d’une boutique… ou si je ne m’étais pas effacée dans une porte. — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 234)
    • Il s’effaçait pour faire briller son ami

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Paris) : écouter « effacer [e.fa.se] »
  • France (Toulouse) : écouter « effacer [e.fa.se] »
  • France (Vosges) : écouter « effacer [e.fa.se] »
  • France (Lyon) : écouter « effacer [e.fa.se] »

Références[modifier le wikicode]