arranger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Dérivé de ranger avec le préfixe a-.

Verbe [modifier]

arranger \a.ʁɑ̃.ʒe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’arranger)

  1. Mettre dans un certain ordre, dans l’ordre convenable.
    • Arranger des livres, un mobilier, un appartement.
  2. Remettre en ordre, replacer de façon adéquate ou harmonieuse.
  3. Disposer, organiser, transformer, adapter dans un certain but.
    • Ils ont arrangé le sous-sol en appartement.
    • Le roman a été arrangé pour le cinéma.
  4. Mettre sur pied, organiser.
    • On a arrangé une rencontre sur terrain neutre.
  5. Adapter à son goût ou à ses convenances personnelles sans souci de la vérité.
    • Vous avez arrangé l’histoire à votre façon, j’ai une tout autre version !
  6. (Figuré) Procurer facilités ou agrément.
    • Ta proposition m’arrange vraiment.
  7. (Familier) (Ironique) Maltraiter, mettre en piteux état, arnaquer, tromper.
    • Tu as un œil au beurre noir, qui est-ce qui t’a arrangé le portrait comme ça ?!
    • Je me suis fait arranger par un escroc.
  8. Faire un travail d’arrangement musical.
    • Une Valse de Chopin arrangée par Liszt.
  9. (Pronominal) Évoluer dans un sens favorable.
    • Le temps s’arrange.
  10. (Pronominal) Prendre ses dispositions, se débrouiller pour arriver à un résultat.
    • Je veux passer avant tes girls, expliquait-il au régisseur. Arrange-toi pour ne pas me faire poireauter. Avec elles, on n’en finit plus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  11. (Pronominal) S’accommoder, prendre son parti de quelque chose.
    • C’est petit mais on s’en arrangera..
  12. (Pronominal) (Figuré) Régler par voie de conciliation, se mettre d’accord.
  13. (Pronominal) (Familier) Ordonner avec goût sa toilette, sa coiffure, etc.
    • Et elle s’applique et se multiplie ; elle met beaucoup de temps à s’arranger, mais ce sont des heures importantes et non perdues. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Leurs compagnes ouvraient leurs sacs, y prenaient un miroir et s’arrangeaient coquettement les cheveux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  14. (Pronominal) (Familier) S’améliorer, devenir plus séduisant.
    • Ils ne se sont pas arrangés avec l’âge !

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]