monstrueux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin monstruosus (« monstrueux »), de monstrum (« avertissement des dieux, présage », « chose bizarre, monstre, prodige »), de monstrare (« montrer »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin monstrueux
\mɔ̃s.tʁy.ø\
Féminin monstrueuse
\mɔ̃s.tʁy.øz\
monstrueuses
\mɔ̃s.tʁy.øz\

monstrueux

  1. Qui a une conformation contre nature.
    • Un enfant monstrueux.
    • Un animal monstrueux.
  2. Qui est contraire aux lois de la nature.
    • Accouplement monstrueux.
  3. (Figuré) Qui est contraire au sens commun, aux lois communes.
    • […], et jamais, jamais je n’ai chassé, car cette idée que j’aurais pu, délibérément et de sang froid, arracher la vie à un être quelconque, me semblait impossible et monstrueuse. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Union, association monstrueuse d’idées, d’expressions.
  4. Qui est prodigieux, excessif dans son genre.
    • […], nous passons sous le pont suspendu de Brooklyn et devant Manhattan et ses gratte-ciel, et ma dernière vision de New-York me laisse une impression de ville monstrueuse et titanesque. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ne s'organise-t-il pas, assez souvent, de ces beuveries monstrueuses, du genre de celles que le préfet du Morbihan crut devoir, au début de la présente année, dénoncer, dans une lettre adressée aux maires ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Dès le 14 au matin, une effroyable tourmente du sud-ouest vint assaillir ces escadres, et, soulevant une mer monstrueuse, leur fit courir les plus grands périls. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 184)
  5. Dauphins monstrueux (sens héraldique)
    (Héraldique) Se dit d'un animal dont une partie du corps provient d'un autre animal permettant de créer des chimères qui n’ont pas de nom donné par la tradition contrairement aux sirènes, griffons, sphynx, centaures, minotaures, etc.
    • D'azur au portail de chapelle d'argent flanqué à senestre de son clocher du même, mantelé ployé d'argent aux deux oiseaux affrontés d'azur sur un nid d'or contenant trois oisillons aussi d'azur, à dextre, et à l'écusson d'azur à la branche feuillée d'or en pal et au chef cousu de gueules chargé d'un soleil figuré d'or mouvant de l'angle dextre du chef, à senestre, aux deux pointes ployées d'or posées en chevron brochant sur le mantelé, chargées, celle de dextre de l'inscription VILLE surmontée d'un S à plomb et celle de senestre d'un S à plomb soutenu de l'inscription ANJOU, le tout en lettres capitales bâtardes de sable ; au chef d'or chargés de deux dauphins monstrueux à tête de lion nageant affrontés d'azur barbés, lorés et peautrés de gueules, qui est de Ville sous Anjou → voir illustration « dauphins monstrueux »

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

(3)

→ voir énorme#Synonymes

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]