épouvantable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du verbe épouvanter avec le suffixe -able.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
épouvantable épouvantables
\e.pu.vɑ̃.tabl\

épouvantable \e.pu.vɑ̃.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui cause de l’épouvante.
    • Deux heures avant midi, la brise déjà si âpre fraîchit encore. La mer devint épouvantable. Fouettées par l’orage, les vagues bouillonnaient et se couvraient d’une écume blanche […]. Quand une lame venait à frôler un peu notre malheureuse barque, le choc suffisait pour arrêter un moment sa course, […]. (A. Vayssière, Scènes de voyage dans l’Hedjaz et l’Abyssinie, Revue des Deux Mondes, 1850, tome 8, p.150)
    • Le feu des fusils Mauser commença ; ce fut un vacarme épouvantable dans lequel on percevait le ronflement des obus à la lydite, le crépitement des fusils Metford, les éclats des mitrailleuses boers et les sifflements des Mauser. (Le Mémorial d’Aix, du 25 janvier 1900, p.1)
  2. (Par hyperbole) Tout ce qui est étonnant, incroyable, étrange, excessif.
    • […]; et les bergers conduisant les troupeaux, et les bœufs couchés dans la prairie, redisaient la chanson, l’épouvantable, la suppliciante chanson de Carmen. (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Laideur épouvantable. — Douleurs épouvantables. — Faim épouvantable. — Bruit, fracas épouvantable.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]