chapeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Chapeau

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom) Du moyen français chappeau, de l’ancien français chapel, du latin capellus, dérivé de cappa (capuchon). Cognat de l’italien cappello, de l’espagnol capillo, du catalan capell, de l’occitan capèl, au portugais chapéu.
(Interjection) (Siècle à préciser) Provient du fait que les hommes lançaient leur chapeau en l'air pour exprimer leur joie ou ôtaient leur couvre-chef (en le gardant en main) en marque de respect.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chapeau chapeaux
\ʃa.po\
Un chapeau (1)
Chapeaux (1) en peau de castor
Chapeau (2) d'un champignon.

chapeau \ʃa.po\ masculin

  1. Coiffe d’homme ou de femme, plus ou moins rigide, avec des bords.
    • Soit prudence ou hasard, le fugitif avait le front entièrement couvert par un chapeau qui lui tombait sur les yeux. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Leur costume consistait en une grossière vareuse de laine noire […] un chapeau à vastes bords, un pantalon à lisère rouge et un morceau de cuir replié en manière de chaussure. — (Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, chapitre 9)
    • Voyait-il d’autres femmes, des roumia qui sortent sans voile et qui ont des robes de soie et des chapeaux comme celles qui venaient visiter les ruines ? — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Elle prend un chapeau, en ébouriffe un peu le ruban, puis tient la garniture de roses de ce chapeau près de sa figure, devant la glace […] — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Que ne trouve-t-on pas dans les greniers ? […] ; des chapeaux gigantesques à la Maupin ; des chapeaux minuscules à la Récamier […] — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 82)
    • Il fallait la voir regarder, de ses yeux bordés de rouge, les étalages des bas de soie brodés, et les chapeaux joliment chiffonnés, qui, chez les modistes, se dressent fièrement au haut des champignons de palissandre ! — (Octave Mirbeau, La Tête coupée)
    • Le parfait gentleman qu’est mon vieil ami Jacques arborait ce soir-là une suave écharpe de soie, d’impeccables chaussures vernies, un pardessus du bon faiseur et un chapeau d’au moins vingt louis. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Je me souviens vaguement des traits de la gamine, une blondine coiffée d’un chapeau de paille orné de cerises artificielles, avec une robe en lingerie blanche, percée de trou-trous ourlés. — (Jules Clozel, Mémoires d’un enfant du XXe siècle, BoD/Books on Demand, 2012, page 247)
  2. (Mycologie) Partie supérieure ronde de certains types de champignons appelée aussi tête ou carpophore.
    • Bolet (d’un mot grec qui veut dire boule). Ce nom a été appliqué à ces plantes parce que leur chapeau est souvent globuleux. — (Édouard Grimard, La Plante : Botanique simplifiée, Hetzel, 1865, page 550)
    • Ripartites helomorphus se distingue de ses congénères par le chapeau gibbeux et charnu, beaucoup plus épais que la largeur des lamelles, par l'absence de cils marginaux et par ses spores très petites à verrues basses et arrondies. — (H. S. C. Huijsman, « Observations sur le genre Ripartites », dans Persoonia, volume 1, part. 3, 1960, page 337)
  3. (Édition, Journalisme) Lignes de texte, mises en valeur, qui introduisent un article de journal ou de magazine, ou un texte dans un manuel scolaire.
  4. (Art) Chose qui a un rapport de forme ou de destination avec un chapeau.
    • La bouche d’incendie est terminée par un pas de vis destiné à recevoir, soit un chapeau couvert, soit la virole du tuyau de cuir qui alimente les pompes à incendie. — (Raymond Genieys, Essai sur les moyens de conduire, d’élever et de distribuer les eaux, Carilian-Gœury, Paris, 1829, page 269)
    • Chapeau d’escalier. Chapeau de lucarne. Le chapeau d’une presse, etc.
  5. (En particulier) (Mécanique) Coiffe d’un axe, d’une extrémité d’une pièce mécanique.
    • Chapeau de roue, enjoliveur.
  6. (En particulier) (Marine) (Vieilli) (Désuet) Pièce de bois dur sur la tête des bittes.
  7. (En particulier) (Pêche) (Vieilli) Sorte de truble.
  8. (Alchimie) Marc qui reste au fond d’un alambic.
  9. (Musique) (Vieilli) (Désuet) Trait demi-circulaire, nommé aussi liaison.
  10. (Familier) (Grammaire) Accent circonflexe.
    • N’oublie pas de mettre un chapeau sur le premier e de bête.
  11. (Par métonymie) (Absolument) (Religion) Chapeau de cardinal, dignité de cardinal.
    • — Ah ! interrompit le Cardinal, je te vois venir : tu veux me rappeler son entêtement à ne pas te donner le chapeau. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
  12. (Mathématiques) Se dit d'une variable surmontée d’un accent circonflexe.
    • f-chapeau est l’estimateur des moindres carrés de f.
  13. Pièce de bois servant de plafond aux galeries de mine.
    • Un pareil cadre se compose de deux montant et d’un chapeau. — (Bulletin mensuel de l’association des anciens élèves de l’école des mines de Lyon, n° 33, janvier 1907)
  14. (Architecture) Élément de protection couvrant la sortie de toit d’une cheminée.
    • Le chapeau. J’avais oublié le chapeau de la cheminée sur le devis. Je ne sais pas pourquoi, j’oublie toujours les chapeaux. Là, vous rajoutez donc un chapeau RV80, la fixation RX3, vous faites le total hors taxes, voilà, et maintenant vous comptez la TVA à 5,5. — (Jean-Paul Dubois, Vous plaisantez, Monsieur Tanner », Éditions de l’Olivier, 2006, page 132)

Synonymes[modifier le wikicode]

Coiffe (1)
Partie supérieure ronde de certains types de champignons (2)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus chapeau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : charpente.

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Interjection [modifier le wikicode]

chapeau \ʃa.po\ invariable

  1. Pour exprimer l’admiration.
    • Quelle ambiance ! Franchement chapeau !
    • Chapeau au ministre de la Santé, Christian Dubé, de l’avoir fait en toute candeur. En deuxième vague de la COVID-19, son aveu n’est pas anodin. — (Josée Legault, L’aveu de Christian Dubé, Le Journal de Montréal, 13 novembre 2020)
  2. (Ironique) Souligne la désapprobation.
    • S’il vous suffit de lire une ligne d’un journaliste pour tirer des conclusions sur un joueur, eh bien chapeau !

Synonymes[modifier le wikicode]

Admiration / Désapprobation (1-2)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • chapeau sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • chapeau sur le Dico des Ados Le Dico des Ados small logo current.svg

Références[modifier le wikicode]