accent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Accent

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin accentus (« intonation, son, ton »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
accent accents
\ak.sɑ̃\

accent \ak.sɑ̃\ masculin

  1. (Grammaire) Élévation de la voix sur une syllabe, dans un mot, modification de la voix dans la durée ou dans le ton des syllabes et des mots.
    • Mettre l’accent sur un mot que l’on veut faire valoir.
    • Accent grammatical ou prosodique : celui dont la grammaire, dont la prosodie fixe les règles.
  2. (Linguistique) Lorsqu’il s’agit seulement de l’élévation de la voix sur une des syllabes du mot, on le nomme « accent tonique ».
    • En grec, en italien, etc., la connaissance des accents (de l’accent) est extrêmement importante.
    • Déplacer l’accent.
  3. Intonation qui convient à l’expression des divers sentiments.
    • « Madame, prononça-t-elle avec un accent d’adorable dignité, vous êtes la mère du roi qui représente la justice. J’en appelle à vous de la contrainte qui m’est faite. » (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Et elle me bombarde, d’une voix mauvaise, avec un accent crapuleux, d’une bordée d’injures grasses. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 159)
    • Les accents de la passion.
    • Des accents plaintifs.
    • L’accent de la nature, de la sincérité.
    • (et, par extension, il peut s’appliquer aux divers genres littéraires) L’accent oratoire.
  4. (Phonétique) Inflexions de voix ou de prononciations particulières à une nation ou aux habitants de certaines provinces.
    • Mordi, Monsieur, dit-il avec cet horrible accent de la montagne qui ferait au premier mot reconnaître un Piémontais entre cent étrangers, ne sommes-nous pas ici près du Louvre ? (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IV)
    • Il parlait couramment anglais, mais avec un fort accent tudesque, qu’on remarquait spécialement dans la prononciation des lettres v et b ; il adoucissait ses th jusqu’à faire entendre le son dz très doux, et il articulait le nom supposé de Bert avec un bruit de détonation : Pouteraidge. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 153 de l’éd. de 1921)
    • Il chante d'un air enivré, lampe son verre, me remercie et s'aperçoit, à un certain accent dont je n'arrive pas à me débarrasser, que nous ne sommes pas de la même race. (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.82)
    • Il me poussa devant lui et, d’un coup de pied, me jeta à terre. « Tu ne vois pas qu'il est groggy, dit l'autre avec un accent de France : fous-lui la paix ! » (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Ils on un accent pourri.
  5. (Musique) Courte augmentation de l’intensité sonore.
    • On entendait vers Noisseville des hourras et des accents lointains d'une musique allemande. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.168, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Tous les hommes, […], écoutaient nonchalamment, sans y prêter grande attention, un mauvais phonographe, aux accents métalliques. Du pavillon sonore sortaient des paroles qui serrèrent le cœur de Bert d’une angoisse nostalgique […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 385 de l’éd. de 1921)
  6. (Typographie) Signe spécial qui se met sur une syllabe, soit pour faire connaître la prononciation de la voyelle, soit pour distinguer le sens d’un mot d’avec celui d’un autre mot qui s’écrit de même.
    • L’accent aigu (´),
    • L’accent circonflexe (^),
    • L’accent grave (`)
    • Dans tout le livre les mots grecs sont italiques et transcrits en caractères romains minuscules (sans considération des esprits et des accents) ; les mots sémites, hébreux ou araméens, sont translittérés en caractères romains majuscules. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, p. 10)
Note[modifier]

La réforme de l’orthographe française de 1990 a conduit à la suppression des accents circonflexes sur les lettres « i » et « u », sauf lorsqu’ils permettent de distinguer la polysémie d’un mot. On écrit donc désormais, « cout », « entrainer », « gout », « traitre », etc. On écrit cependant « sûr » (certain) pour le différencier de « sur » (au-dessus).

Dérivés[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du moyen français.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
accent
\ˈæk.sənt\
accents
\ˈæk.sənts\

accent \ˌæk.ˈsɛnt\

  1. Accent.
    • I can’t belive that worked, you’ve got the worst Italian accent I’ve ever heard!… No offense. (Sly 3: Honor Among Thieves, 2005)
      J’arrive pas à croire que ça ait marché, tu as le pire accent italien que j’ai jamais entendu !… Pas de souci.

Verbe[modifier]

Temps Forme
Infinitif to accent
\ˈæk.sənt\
Présent simple,
3e pers. sing.
accents
\ˈæk.sənts\
Prétérit accented
\ˈæk.sənt.ɪd\
Participe passé accented
\ˈæk.sənt.ɪd\
Participe présent accenting
\ˈæk.sənt.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

accent \ˌæk.ˈsɛnt\ transitif

  1. Parler avec accent, accentuer.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • Accent sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

accent masculin

  1. Accent.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Danois[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

accent commun

  1. Accent, insistance.

Synonymes[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

accent \ʔɑk.ˈsɛnt\ neutre

Nombre Singulier Pluriel
Nom accent accenten
Diminutif accentje accentjes
  1. Accent.
    • Frans spreken met een Spaans accent : parler français avec un accent espagnol.
    • het accent leggen op : mettre l’accent sur.
    • het goede accent erin leggen : y mettre le ton.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

  • Pays-Bas : écouter « accent »

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

accent \aˈt͡sent\ (graphie normalisée) masculin

  1. Accent.

Références[modifier]

Suédois[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin accentus.

Nom commun[modifier]

Commun Indéfini Défini
Singulier accent accenten
Pluriel accenter accenterna

accent \Prononciation ?\ commun

  1. Accent.
    1. (Grammaire)
      • Vilken stavelse tar accenten i det ordet?
        Quel syllabe est accentué dans le mot ? (littéralement : prend l’accent)
    2. Inflexions de voix ou prononciations particulières à une nation ou aux habitants de certaines provinces.
      • Han talade med en lätt svensk accent.
        Il parlait avec un léger accent suédois.
    3. Signe spécial qui se met sur une syllabe.
      • Du har glömt accenten över e:et.
        Tu as oublié l’accent sur le e.

Références[modifier]

  • Carl Magnus EkbohrnFörklaringar över 100,000 främmande ord och namn m.m, 1936 → consulter cet ouvrage
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en suédois, sous licence CC-BY-SA-3.0 : accent, mais a pu être modifié depuis.