voix

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin vōcem, accusatif de vox (« voix »). (1080) voiz.

Nom commun[modifier]

Singulier et pluriel
voix
\vwa\

voix \vwa\ féminin invariable

  1. Ensemble de sons produits par les cordes vocales.
    • Et sa voix alors prenait une intonation dolente et uniforme, enflant les mots, appuyant indéfiniment sur les syllabes. Cela m’agaçait beaucoup. (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Si Dris Ben-Aâlem, le caïd el-mechouar, gouverneur de la cour, commandant de la garde chérifienne, porte-parole du Sultan, était un mulâtre gigantesque à voix stentorienne. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 71)
  2. (En particulier) Son articulé de la parole, voyelle.
    • J’eus pour toute récompense un thank you, sir, qui est prononcé d’une voix sèche, extrêmement britannique. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre 3, Hetzel, 1892)
  3. Son modulé dans le chant.
    • Tu n’as pas une vilaine voix et la mienne est très bien. De tous les chanteurs de plages que j’ai entendus, il n’y en a pas un seul que je n’aurais dégoté facilement. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 69 de l’éd. de 1921)
    • S'accompagnant de son gimbri, il nous chante, d'une voix tantôt gutturale, tantôt nasillarde, d’interminables mélopées, que l’assistance reprend aux refrains avec des battements rythmiques des mains. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 33)
  4. (Musique) Parties instrumentales.
  5. (Par extension) Son de certains instruments de musique ou certains bruits.
    • Les voix de viole avaient l’air si plaintives.
  6. Se dit aussi en parlant de certains animaux.
    • Les chiens commencèrent à donner de la voix.
  7. (Par extension) Son de certaines choses.
    • La voix du tonnerre.
  8. Ce qui nous parle ou qui nous inspire. Mouvement intérieur qui nous porte à faire quelque chose ou qui nous en détourne.
    • Écouter la voix de la raison.
  9. Expression d’une opinion.
    • La liberté passait sur le monde, l’internationale était sa voix criant par dessus les frontières les revendications des déshérités. (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p.6)
  10. Expression d’un vote ; suffrage.
    • Les grands et les mages étaient les juges. […] On allait aux voix ; le roi prononçait le jugement. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, V, Les Généreux, 1748)
    • Je suis plein d'ardeur. J'invente la parité, en lançant la liste « femme, homme» avec laquelle non seulement je vais perdre des voix mais aussi me couvrir de ridicule – on va l'appeler la « liste chabadabada ». (Michel Rocard, Si la gauche savait, Robert Laffont, 2005)
  11. (Grammaire) Mode d’expression d’une action par rapport au sujet.
    • Voix active (le sujet accomplit l’action)., voix passive (le sujet subit l’action).
  12. (Télécommunication) Échanges par téléphone.
    • La première [offre] joue l’illimité voix, y compris vers une quarantaine de destinations internationales, et SMS, avec 3 Go de données pour 19,99 euros mensuels. (Silicon.fr)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « voix [vwa] »

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • voix sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]