accentuer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) Voir accent. Aussi du latin accentuare.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

accentuer /ak.sɑ̃.tɥe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Marquer d’un accent.
    • On accentue ce mot, ce mot s’accentue, doit être accentué de telle manière.
    • Vous avez bien accentué, mal accentué.
    • Les grammairiens d’Alexandrie furent les premiers à accentuer les mots grecs.
  2. Prononcer suivant les règles de l’accent tonique, et par extension prononcer avec netteté, avec force.
    • Cet acteur accentue parfaitement.
    • Il faut accentuer davantage ce mot, cette phrase.
  3. Se prend quelquefois en mauvaise part.
    • Cet homme est fatigant, il accentue tout ce qu’il dit.
    • Syllabe accentuée, La syllabe d’un mot sur laquelle porte l’accent tonique.
    • Cette langue est fort accentuée, L’accent tonique y est très sensible et très varié.
  4. (Par extension) Donner de l’intensité à une chose.
    • La façade était peinte en blanc et les arêtes de la corniche se rehaussaient d'un filet rouge qui en accentuait le profil. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d’accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. (AMC: Le Moniteur Architecture, n°178 à 181, page 27, 2008)


s’accentuer pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Augmenter.
    • La soie Glanzstoff ou la soie de Givet sthénosée, n'est plus colorée qu'en jaune pâle. Le permanganate de potasse donne une coloration légère de bistre manganèse , s'accentuant peu à peu. (Le Moniteur scientifique du docteur Quesneville, 1911, vol. 74-75, p.638)
    • Le ciel demeurait beau, mais le vent fraîchissait et le roulis de l’aéronat s’accentuait. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 179, Mercure de France, 1921)
    • A mesure qu’augmentait les émissions de papier-monnaie, s’accentuait la dépréciation du mark, et de plus en plus les particuliers s’efforçaient, quand ils recevaient de billets, de les échanger aussitôt contre des marchandises. (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.93)
    • […]; j'éprouvai pour cet officier une sympathique confiance qui s'accentua, dans la suite de nos rapports. La fréquentation des Danois a toujours provoqué chez moi des sentiments de même nature ; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]