accentuer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Voir accent. Aussi du latin accentuare.

Verbe [modifier]

accentuer \ak.sɑ̃.tɥe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’accentuer)

  1. Marquer d’un accent.
    • On accentue ce mot, ce mot s’accentue, doit être accentué de telle manière.
    • Vous avez bien accentué, mal accentué.
    • Les grammairiens d’Alexandrie furent les premiers à accentuer les mots grecs.
  2. Prononcer suivant les règles de l’accent tonique, et par extension prononcer avec netteté, avec force.
    • Cet acteur accentue parfaitement.
    • Il faut accentuer davantage ce mot, cette phrase.
    • Cet homme est fatigant, il accentue tout ce qu’il dit.
    • Syllabe accentuée, La syllabe d’un mot sur laquelle porte l’accent tonique.
    • Cette langue est fort accentuée, L’accent tonique y est très sensible et très varié.
  3. (Par extension) Donner de l’intensité à une chose.
    • La façade était peinte en blanc et les arêtes de la corniche se rehaussaient d'un filet rouge qui en accentuait le profil. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d’accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. — (AMC: Le Moniteur Architecture, n°178 à 181, page 27, 2008)
  4. (Pronominal) Augmenter.
    • La soie Glanzstoff ou la soie de Givet sthénosée, n'est plus colorée qu'en jaune pâle. Le permanganate de potasse donne une coloration légère de bistre manganèse , s'accentuant peu à peu. — (Le Moniteur scientifique du docteur Quesneville, 1911, vol. 74-75, p.638)
    • Le ciel demeurait beau, mais le vent fraîchissait et le roulis de l’aéronat s’accentuait. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 179 de l’éd. de 1921)
    • A mesure qu’augmentait les émissions de papier-monnaie, s’accentuait la dépréciation du mark, et de plus en plus les particuliers s’efforçaient, quand ils recevaient de billets, de les échanger aussitôt contre des marchandises. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.93)
    • […]; j'éprouvai pour cet officier une sympathique confiance qui s'accentua, dans la suite de nos rapports. La fréquentation des Danois a toujours provoqué chez moi des sentiments de même nature ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]