boutonné

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : boutonne

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe passé de boutonner.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin boutonné
\bu.tɔ.ne\

boutonnés
\bu.tɔ.ne\
Féminin boutonnée
\bu.tɔ.ne\
boutonnées
\bu.tɔ.ne\

boutonné \bu.tɔ.ne\

  1. (Sens propre) (En parlant d’un vêtement) Fermé au moyen de boutons.
    • Un tricot brun mal boutonné s’ouvrait sur sa poitrine. — (Edmond et Jules de Goncourt, Sœur Philomène, G. Charpentier, 1889, p. 121)
  2. (Par métonymie) (En parlant d’une personne) Dont le vêtement est fermé au moyen de boutons.
  3. (Figuré) Convenable, correct.
    • Autant je suis débraillé dans mes autres livres, autant dans celui-ci je tâche d’être boutonné et de suivre une ligne droite géométrique. — (Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet, 1er février 1852, dans Œuvres complètes, t. 13, Correspondance 1850-1859, Club de l’honnête homme, Paris, 1974, p. 164)
  4. (Figuré) Renfermé, secret.
    • D’une nature peu expansive bien que sensible au fond, il passe pour être très boutonné. — (André Theuriet, Bigarreau, 1886)
  5. (Héraldique) Qualifie une fleur à bouton d’un autre émail.
  6. (Escrime) Qualifie un fleuret dont l’extrémité est pourvue d’un bouton.
    • Mais autre chose est un assaut courtois avec un fleuret boutonné, une poitrine garantie par un plastron et le visage caché sous un masque ; autre chose est un duel, l’épée nue à la main et les yeux dans les yeux d’un ennemi qui en veut à votre vie. — (Charles Mérouvel, Mortes et vivantes, E. Dentu, 1890, p. 661)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe boutonner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
boutonné

boutonné \bu.tɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe boutonner.

Références[modifier le wikicode]