fleur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Fleur

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom commun 1) Du latin flos (« fleur, partie la meilleure de quelque chose »), via son accusatif florem.
(Nom commun 2) Du même étymon, du français dialectal.

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
fleur fleurs
\flœʁ\
Exemple de fleurs d’épilobes. (1)
Schéma d'une fleur : 1 : réceptacle, 2 : sépales, 3 : pétales, 4 : étamines, 5 : pistil.

fleur \flœʁ\ féminin

  1. (Botanique) Ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes, aussi appelés « plantes à fleurs ».
    • (Figuré) — Elle contempla longtemps, comme pour engourdir sa peine, le patient manège des abeilles qui s’affairaient d’une fleur à l’autre. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Soudain, sans raison valable, elle se réveillait chez un tel parce que les sorbiers croulaient de fleurs musquées, chez un autre parce qu’un gel tardif avait rôti leurs blancs corymbes. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Par métonymie) La plante à fleurs elle-même.
    • Madame Hanson a la gracieuseté de nous apporter des fleurs, la chose la plus précieuse qu'elle puisse nous offrir sous ce triste climat; […]. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.34)
    • Mais je n’aime pas les fleurs bêtes, car si blasphématoire que cela paraisse, il y a des fleurs bêtes, ou plutôt des fleurs, des pauvres fleurs à qui les horticulteurs ont communiqué leur bêtise contagieuse. (Octave Mirbeau, Le Concombre fugitif, édition 1921)
  3. (Par extension) Motif décoratif qui imite ces fleurs.
    • Mariées au lendemain de la Grande Guerre, on les a peut-être vues en robe à pois et blouse à fleurs, l’été, pendant quatre ou cinq ans, le temps que les funérailles entrent dans la danse. (Maxime Rapaille, Le feu des Fagnes, page 59, Dricot, 2001)
  4. (Figuré) Service rendu aimablement par une personne à une autre.
    • Le patron n'a pas voulu que je paie ma note. C'était bien le premier jour qu'il me faisait une fleur. (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. XXV, p. 227)
  5. (Figuré) Le meilleur de quelque chose.
    • Nos immenses possessions dans tous les empires de l’Europe, notre haute réputation militaire, qui fait que la fleur de la chevalerie, dans tous les climats chrétiens, s’est rangée sous nos bannières, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • D’ailleurs, qui est sur l’autre liste ? Toute la fleur : le quincailler, le tailleur, le cordonnier… bref, un échantillon de tous les réactionnaires. (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, p. 87)
    • Seigneur, je n’ai cessé, dès la fleur de mon âge,
      D’amasser sur mon chef péchés dessus péchés […]
      (Jean Vauquelin de La Fresnaye, Les diverses poésies)
  6. (Canada) (Désuet) (Français dialectal) Farine. Note : Par réduction de fleur de farine.
    • Va me chercher la fleur dans le garde-manger.
    • Je me suis acheté quelques livres de fleur d’avoine et du sucre […]. (Journal de Lorenzo Létourneau (1899), 17 Eldorado, Qualigram/Linguatech, Montréal, 2006)
    • Ce mot n’est plus vraiment employé. Quand j’en entends parler, c’est toujours quelqu’un qui me raconte un souvenir d’une de ses aïeules qui utilisait le mot fleur pour nommer la farine. Évidemment, comme l’anglais flour « farine » se prononce de la même manière que flower « fleur », il est très facile de conclure à l’anglicisme. Pourtant, il n’en est rien. […] L’expression fleur de farine était utilisée pour faire référence à la farine la plus fine. Par économie, on en est venu à utiliser seulement le mot fleur. (Anne-Marie Beaudoin-Bégin, La langue rapaillée, éditions Somme toute, 2015, p. 88)
  7. (Figuré) Virginité d’une femme.
    • Il est bon de garder sa fleur;
      Mais pour l’avoir perdue il ne se faut pas pendre
      (Jean de la Fontaine, La fiancée du roi de Garbe)
  8. (Vieilli) (Chimie) Substances à l’état de pureté ou d’extrême division, produites par sublimation.
    • […], on descendit dans des caves, on suivit des souterrains dont les parois, cotonnées par les fleurs du nitre, […], laissaient suinter l’eau qui retombait en gouttes. (Maurice Maindron, Blancador l’avantageux, Éditions de la Revue Blanche, 1901, page 362)
    • Fleurs de soufre, de zinc, d’arsenic, d’antimoine.
  9. Surface d’une chose.
    • À fleur de l’eau. À fleur de peau.
      → voir à fleur de

Synonymes[modifier]

Plante à fleur (2) :
Service rendu aimablement (3) :
Le meilleur de quelque chose (4) :
Virginité (5) :

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus fleur figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : abeille, fleur.

Hyponymes[modifier]

Organe reproductif végétal (1) :
→ voir Fleurs en français

Holonymes[modifier]

Organe reproductif végétal (1) :

Méronymes[modifier]

Organe reproductif végétal (1) :

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • fleur sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • Traduction en langue des signes française : fleur

Références[modifier]

Crystal Clear action bookmark Silver.svg L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Francoprovençal[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin flos (« fleur »).

Nom commun[modifier]

fleur \flœɾ\ féminin

  1. (Botanique) Fleur.
Note[modifier]

Forme du valdôtain de la commune d’Introd.

Variantes[modifier]

Références[modifier]