fleurir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin florire avec évolution phonétique parallèle à fleur.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

fleurir /flœ.ʁiʁ/ intransitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Produire des fleurs, se couvrir de fleurs, ou être en fleurs.
    • Mon Dieu, mon Dieu ! quand on vient des pays où fleurit l’oranger, où trillent les cigales saoulées de soleil, comment se plaire ici ? (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • C’était un soir de mai. Les marronniers venaient de fleurir devant la mairie. On guettait les asperges dans les jardins. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  2. (Figuré) Être dans un état de prospérité, de splendeur ; être en crédit, en honneur, en réputation.
    • Dans un siècle où fleurissent les arts.
    • Les peintres et les poètes qui fleurissent à cette époque.
    • Les sciences et les beaux-arts fleurissaient.
  3. (Figuré) Se développer.
    • Il se gratte le front qu’un prurit tenace ne cesse de taquiner, et où fleurissent des taches rougeâtres. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.257)

fleurir transitif

  1. Parer d’une fleur, d’un bouquet.
    • Qui vous a fleuri de la sorte ?
    • Cette année, on ne fleurira pas la tombe du soldat inconnu.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]