orner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin orno (« orner, parer »).

Verbe [modifier]

orner transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Parer, embellir une chose, y ajouter, y joindre d’autres choses qui lui donnent plus d’éclat, plus d’agrément.
    • […], sur deux chaises était posé un cercueil de bois blanc, à demi recouvert d’une nappe de toile écrue qu’ornaient seulement le crucifix de cuivre et le rameau de buis bénit. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Nous rencontrons dans la banlieue de pauvres jardinets où les indigènes cultivent quelques légumes, et qu'ils ornent de saules , de sureaux et de groseilliers ; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.35)
    • Nous laisserons de côté l’Asphodeline lutea, le vulgaire Bâton de Jacob, qui rehausse les vieux jardins, qu'il orne de ses longues inflorescences dorées, pour nous arrêter à d'autres espèces pour le moins aussi ornementales […]. — (Jardins de France, Société nationale d'horticulture de France, 1898, p.409)
    • Les gens comme les bêtes étaient ornés de leurs plus somptueux atours. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Le Dr Marengo portait un manteau à col de castorette. Sa barbiche, soyeuse et unie, semblait un morceau de la même bête dont le pelage ornait son vêtement. — (Dominique Fernandez, Dans la main de l'ange, éd. Grasset, 1982, chap. 3)
    • Elle est boisée tout autour, la boisure de la fenêtre est ornée d'une sculpture dorée. — (Les Cahiers haut-marnais, n° 176 à 183, 1989, p. 22)
    • Ils se les caillaient sur un trottoir entre deux réverbères depuis plus d'une heure, en face d'un restau dont la vitrine s'ornait d'une tête de dragon multicolore et d'un aquarium aux poissons également aussi généreux en couleurs pétantes qu'un « ensemble » de Karine. Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 185 : Mi-figue mi-résille, éd. Vauvenargues, 2014, chap. 34
    • (Figuré) Orner sa mémoire.
    • On peut orner la vérité, non la déguiser.
    • Les figures ornent le style.
    • Un esprit orné.
    • Un style orné.
    • Lettre ornée, Lettre, caractère de fantaisie décoré d’ornements.
    • Les livres du seizième siècle offrent de très belles lettres ornées.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « orner [ɔʁ.ne] »

Références[modifier]