couronne murale

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de couronne et de mural.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
couronne murale couronnes murales
\ku.ʁɔn my.ʁal\
Pièce avec une couronne murale (sens 1)
Armoiries avec une couronne murale (sens héraldique a)
Couronne murale utilisée comme timbre (sens héraldique b)

couronne murale\ku.ʁɔn my.ʁal\ féminin

  1. (Antiquité) Couronne présentant sur son pourtour des murs et des tours. Il s’agit d’une représentation d'une ville fortifiée. Cette couronne était offerte aux poliorcètes qui avaient pris une ville ou au premier soldat qui avait réussi à franchir les murs de la ville ennemie.
    • En bien d’autres matières encore il arrive que le signe est fort distinct de la chose. Un général décerne des colliers, une couronne murale ou civique ; que vaut en soi une couronne, une prétexte, des faisceaux, un tribunal, un char ? — (Sénèque le Jeune , Des bienfaits, Des bienfaits/1, 1914)
    1. (Héraldique) Meuble représentant la couronne du même nom dans les armoiries. Le nombre de tours est généralement de trois mais peut varier (auquel cas, il faut le préciser dans le blasonnement). Comme n’importe quel meuble lié à la construction (tour, mur, pont, église, etc.), la couronne peut être maçonnée, ajourée et/ou ouverte d'un autre émail. À rapprocher de couronne, couronne comtale, couronne de laurier, couronne d’épines, couronne de reine, couronne fleuronnée, couronne navale, couronne royale, cancerlin, crancelin, crantzelin, diadème et tiare.
      • D’or à la coquille renversée d’argent, les cotes de sinople, surmontée d’une couronne murale de trois tours d’argent, maçonnée de sable ; au chef de gueules chargé de trois lions d’or, qui est de la commune de La Coquille de Dordogne → voir illustration « armoiries avec une couronne murale »
    2. (Héraldique) Ornements extérieurs représentant la couronne du même nom. Elle est souvent utilisée par les municipalités européennes. Comme pour le meuble, le nombre de tours peut varier. Dans l’héraldique napoléonnienne, les bonnes villes avaient une couronne à sept créneaux (ou tours) et les villes de seconde classe, des couronnes à cinq créneaux.
      • Écu : D'azur à trois bandes d'or à la bordure de gueules. Timbre : une couronne murale, qui est de la commune de Le Crotoy du Morbihan → voir illustration « couronne murale utilisée comme timbre »

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]