alliance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De allier.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
alliance alliances
\a.ljɑ̃s\
Une alliance. (5)

alliance \a.ljɑ̃s\ féminin

  1. Union entre personnes, qui est le résultat d’une entente ou d’un pacte.
    • Louis la donnait pour femme au roi Alphonse VI, avec lequel il désirait resserrer son alliance. Deux ans plus tard cette princesse déposa son mari, et épousa Don Pedro son beau-frère, […]. (Jean Charles Léonard Simonde de, Histoire des Français, Bruxelles : à la Société typographique belge, 1842, vol. 17, page 255)
    • Cette alliance des « partis ouvriers » avec des formations « bourgeoises ou petite-bourgeoises » allaient les empêcher de prendre les mesures énergiques et « anticapitalistes » que réclamait la situation économique et sociale du pays. (Françoise Bosman, ‎Jean-François Chanet& al., La fédération de l’éducation nationale, 1928-1992 : histoire et archives en débat, Presses universitaires du Septentrion, 2010, page 160)
  2. (Religion) Union entre Dieu et les hommes.
    • Arche d’alliance. → voir arche.
  3. (Politique) Union, de la confédération qui se fait entre deux ou plusieurs États pour leurs intérêts communs.
    • Toutes les parties idéologiques des traités locarniens sont tombées l'une après l'autre. Et le résidu constitue l’alliance. (André Géraud, L'assistance mutuelle franco-britannique, dans la revue Politique étrangère, 1937, vol. 2, n°2, p.111)
    • Ce peuple avait une ancienne alliance avec la France.
    • Faire alliance avec un peuple.
    • Contracter, conclure une alliance.
    • L’alliance qui existe entre ces deux souverains.
    • Ils ont formé une alliance redoutable.
    • Renouveler une alliance.
    • Rompre une alliance.
    • Deux partis font alliance, ont contracté une alliance, etc.
  4. Liens contractés par le mariage.
    • Il a fait une grande alliance, une alliance honorable en mariant sa fille à un tel.
    • L’histoire a enregistré de nombreuses alliances entre ces deux maisons.
    • Se pousser dans le monde par des alliances profitables.
    • Bague, anneau d’alliance, ou, absolument,
  5. Bague d’or ou d’argent, symbole de l’union contractée par le mariage.
    • Acheter une alliance.
    • Porter au doigt une alliance.
    • Elle m’accompagne souvent au resto U de I’ÉcoIe et je pousse la plaisanterie jusqu’à m'acheter une alliance et la porter. ( Philippe Molle, Mémoires d’outre mers, 2005)
  6. Affinité entre un époux et les parents de l’autre époux.
    • Cousin, neveu par alliance.
  7. Affinité spirituelle.
  8. (Figuré) Union et mélange de plusieurs choses différentes, opposées, disparates.
    • Faire une alliance du sacré et du profane, du vice et de la vertu.
    • La hardiesse de certaines alliances de mots.
    • L’hémistiche « Il aspire à descendre » offre une heureuse alliance de mots.
  9. (Au pluriel) (Argot) (Rare) Poucettes.

Hyponymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français alliance.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
alliance
\ʌˈlaɪ.əns\
alliances
\ʌˈlaɪ.əns.ɪz\

alliance

  1. Alliance.
  2. (Diplomatie) Entente.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • alliance sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Ancien français[modifier]

Nom commun[modifier]

alliance \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de aloiance.