muraille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : muraillé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De mur avec le suffixe -aille.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
muraille murailles
\my.ʁaj\
Grande muraille de Chine (sens 1)
Section de muraille urbaine (sens 2)
Armoiries avec une muraille (sens héraldique)

muraille \my.ʁaj\ féminin

  1. Mur.
    • Si je meurs, je veux qu'on m'enterre
      Dans une cave où y a du bon vin ;
      Dans une cave, oui, oui, oui,...
      Les deux pieds contre la muraille
      Et la tête sous le robinet.
      — (Chevaliers de la table ronde (chanson populaire))
    • D’un autre côté, il n’existait dans les environs ni pierres ni rochers qui eussent pu servir à élever une sorte de muraille. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • L'aspect de muraille qui présente la banquise du Nord cesse à l'origine du « Nordbugt » ; la lisière des glaces plus lâches et plus morcelées devient inégale et très variée. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • (Figuré)Le vainqueur laisse au loin la tourbe des lassables, ceux qui ont admis des murailles et que l’empêchement arrête ; seul, il a droit à nos palpitantes pitiés, car lui aussi se fatigua mais bien davantage; […]. — (Aurel, Les jeux de la flamme: roman, Mercure de France, 1906, p. 236)
  2. Murs qui entourent une ville, une forteresse.
    • Ce lugubre silence annonce seulement que les hommes sont à leur poste sur les murailles et qu’ils s’attendent à une attaque prochaine. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Enfin la dernière nous paraît représenter le bosson, ou bélier des anciens, avec lequel on battait en brèche les murailles avant l’emploi de l’artillerie. — (Bulletin monumental, page 337, Société française d'archéologie, 1861)
    • Quant à la ville […], elle garde encore les traces du terrible assaut de Skobeleff en 1880, murailles démantelées, bastions en ruines… — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Cependant nous finissons par découvrir une place inoccupée dans un angle de la kasba, près des murailles de pisé croulantes. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 48)
    • Une antique muraille encerclait la cité, livrant passage, par une vaste et belle porte fortifiée, à une grand’route bordée d’arbres. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 105 de l’éd. de 1921)
    • La ville avait la réputation d’être imprenable ; son château s’élevait à l’est et la ceinture de murailles qui entourait la cité venait s’y attacher; des portes, des bastions, des fossés formaient un respectable appareil de défense. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
  3. (Marine) Partie latérale de la coque d’un navire.
    • Les murailles peuvent être verticales, ou évasées vers l’extérieur (on dit aussi « tulipées » [...]), ou plus rarement rentrantes au niveau du pont, on dit dans ce cas que la coque est frégatée. — (Dominique Paulet et Dominique Presles, Architecture navale, 1998, p. 22)
    • La partie de la muraille qui dépasse parfois du pont vers le haut (pour constituer un garde corps) s’appelle un pavois. — (Dominique Paulet et Dominique Presles, Architecture navale, 1998, p. 22)
  4. (Anatomie) Paroi du sabot d’un ongulé.
  5. (Soutenu) Ville.
    • Ce fleuve coule sous nos murailles.
    • Dès qu’ils se virent assiégés dans leurs murailles, ils perdirent tout espoir.
  6. (Héraldique) Meuble représentant un mur crénelé dans les armoiries. Il se blasonne comme le mur. Il se démarque du mur en occupant une grande surface de l’écu. À rapprocher de avant-mur, entre-mur et mur.
    • D’azur à la muraille crénelée de cinq pièces d’argent, maçonnée de sable, qui est de la commune de Mars du Gard → voir illustration « armoiries avec une muraille »

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe murailler
Indicatif Présent je muraille
il/elle/on muraille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je muraille
qu’il/elle/on muraille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
muraille

muraille \my.ʁaj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de murailler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de murailler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de murailler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de murailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de murailler.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « muraille [my.ʁaj] »
  • France (Paris) : écouter « muraille »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]