angelot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Diminutif dérivé de ange avec le suffixe -ot. Référence nécessaire
(sens 3) (Date à préciser) Brionius angelotus (Charles Estienne, de nutrimentis) Fromage en forme de cœur : le cœur prend la forme des ailes d’un ange. Référence nécessaire Pour ce fromage né au XIIIe siècle selon différents auteurs : il change de nom au XVIe siècle et devient par corruption du mot angelot, un augelot, pour un fromage fait dans le pays d’Auge, connu sous ce nom à Paris, et un augelon à la place de angelon[1].

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
angelot angelots
\ɑ̃ʒ.lo\

angelot \ɑ̃ʒ.lo\ masculin

  1. Figurine d’ange.
  2. (Figuré) (Vieilli) Enfant mignon et pur.
    • L’Eglise qui cherche, pour l’assister devant l’autel, des êtres absolument ingénus, absolument purs, était enfin arrivée, à Chartres, à façonner des âmes, à muer, dès l’entrée dans le sanctuaire, en d’exquis angelots, d’ordinaires mômes. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Par analogie) (Vieilli) (Fromage) Sorte de petit fromage de Normandie, marqué d’un ange et en forme de cœur.
    • On dit les angelots du Pont-l'Évêque, les angelots du pays de Bray (Gilles Ménage)
    • Nous appellons à Metz angelots certains petits fromages de figure quarrée, qui ont l'écorce rouge et gluante, et que d'autres appellent Fromages de Limbourg, parce qu'ils viennent de ce pays-là. (Le Duchat.)
    • Les Marchés font le Mardi, le Jeudi, et le Samedi, auxquels Marchés se trouve la Foire des 'Angelots, qui font de petits Formages, en forme de eœur, & et dont on fait cas pour leur excellence (Jean Oursel, Les beautés de la Normandie ou l'origine de la ville de Rouen, 1700)
  4. (Par analogie) (Vieilli) Monnaie, qui avait cours sous Philippe de Valois, appelée ainsi parce qu’elle était marquée d’un ange.
    • L’angelot, ou denier d’or à l’ange, fut créé par ordonnance du 24 mai 1427. (Victor-Hippolyte Berry, Études et recherches historiques sur les monnaies de France, 1853)
  5. Sorte de poisson nommé aussi ange de mer.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  • Jean-Baptiste de LaCurne ¬de Sainte-Palaye