bateau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1, adjectif) (XIIIe siècle) De l’ancien français batel, du vieil anglais bat, ou du vieux norrois bátr ; apparenté à boat en anglais, Boot en allemand, båd en danois, d’un radical germanique *baitaz (en), issu de l’indo-européen *bʰeyd- (en) (« briser, fendre »). Bateau a remplacé nef, terme désormais vieilli et poétique, issu du latin navis.
(Nom 2) (1866) En ancien français bastel (« instrument d’escamotage »). Probable rétroformation d’après bateleur (« escroc, manipulateur habile ») rapproché de batelier → voir batellerie, « métier de batelier », « métier de bateleur ».

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\
Un bateau à voiles. (1)

bateau \ba.to\ masculin

  1. Construction, ouvrage flottant, parfois submersible, destiné à la navigation fluviale et maritime, et pouvant transporter des personnes ou des marchandises, souvent muni d’un gouvernail, et propulsé par la force humaine (barque, canoë…), le vent (bateau à voile) ou par propulsion mixte ou motorisée.
    • Bateau de sauvetage.
    • Bateau de pêcheur, de pêche.
    • Passer une rivière en bateau.
    • Prendre, diriger, barrer un bateau.
    • Cette rivière porte bateau dès sa source.
    • Le mât de flèche plie sous l’effort et à sec de toile, le bateau roule terriblement. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La viticulture auvergnate fut à son apogée vers le milieu du XIXe siècle. […] Les bateaux qui descendaient l’Allier emportaient des vins d’Auvergne jusqu’à Paris. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • J’étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d’Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j’avais attachée en poupe par le col.
      (Léo Ferré, Le Bateau espagnol)
  2. (Par métonymie) Son contenu, sa cargaison.
    • Bateau de sel, de foin, de bois, etc.
  3. Partie surbaissée d’une bordure de trottoir destinée à faciliter son franchissement par des véhicules.
    • S. se gara sur le bateau, empêchant les voitures d’entrer ou de sortir. (Katherine Pancol, Les Yeux jaunes des crocodiles, LdP, p. 123)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

Hyponymes[modifier]

Un bateau-mouche.
Ouvrage flottant destiné à la navigation :

Holonymes[modifier]

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

Méronymes[modifier]

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin et féminin identiques

  1. En forme de bateau.
    • L'encolure bateau d’une robe ou d’un corsage.
  2. Sans originalité, sans difficulté.
    • Un sujet d’examen bateau.

Synonymes[modifier]

Sans originalité (1) :

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin

  1. Mensonge, mystification.
    • Raconter un bateau, monter un bateau, mener en bateau.
    • Mes grandes joies, ce sont des chahuts à Loule, à Océana, des bateaux aux bizuths ! (Alain-Fournier, Correspondance, 1905, p. 207)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Nom commun 3[modifier]

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin

  1. (Désuet) (Rare) (Par analogie) (Cuisine) (Arts de la céramique) Ravier, beurrier en forme de bateau.
    • Bateau (fer creux à braises), Bateau à deux tinettes (beurrier), Bateau à hors-d'œuvre (ravier), Bateau à raves (ravier), Bateau citrons (ravier), Bateau pour citrons (ravier), Bateau à hors-d'œuvre (Catherine Arminjon, ‎Nicole Blondel, Objets civils domestiques: principes d'analyse, in: ‎Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, 1984)
    • Ravier dit "bateau navette", blanc uni (1887') Sèvres, Cité de la céramique
    • On servait anciennement certains hors-d'œuvres dans de petits vases appelés bateaux, à raison de leur forme; mais cet usage ne s'est conservé que pour les petits couverts de trois à huit personnes. (Comte de Courchamps, Néo-physiologie du goût,1839)

Interjection[modifier]

bateau \ba.to\

  1. (Québec) Interjection exprimant l’admiration, l’excitation ou la contrariété.

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « bateau [ba.to] »

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Crystal Clear action bookmark Silver.svg L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Moyen français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) De l’ancien français batel (« bateau »).
(Nom 2) De l’ancien français bastel (« escamotage, jonglerie ») d’origine incertaine.

Nom commun 1[modifier]

bateau \ba.to\ masculin

  1. Ouvrage flottant à rame, parfois à voile, destiné principalement à la navigation fluviale.
    • Incontinent que les gentilz-hommes eurent leur lettre, après avoir pris congé de l’abbé, et par le bon Chevalier l’avoir très-humblement remercié de la courtoysie qu’il luy faisoit, s’en retournèrent dedans leur petit bateau pour revenir à Lyon, fort joyeulx de ce qu’ilz avoient si bien besongné. (Jacques de Mailles, Histoire du seigneur de Bayart, 1527)
    • Pierre, aproche moy ton bateau.
      Je me veulx mectre dessus l’eau
      pour le peuple que tant me presse.
      (La Passion d’Auvergne, fragment A, vers 943 à 945, 1477)

Apparentés étymologiques[modifier]

Paronymes[modifier]

Nom commun 2[modifier]

bateau \ba.to\ masculin

  1. Accessoire de spectacle des jongleurs, des saltimbanques et des prestidigitateurs.
    • & d’illec s’en ala esbatre en la place Maubert, en laquelle il vit jouer par longtemps le jeu des bateaux, que l’en y faisoit (Registre criminel du Chatelet de Paris, II, 1389-1392)

Apparentés étymologiques[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]