cotre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais cutter (« le bateau qui taille la mer »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cotre cotres
\kɔtʁ\
(2) Le Marie-Fernand, cotre typique de la Manche.

cotre \kɔtʁ\ masculin

  1. (Histoire) (Marine) (Militaire) Petit bâtiment de guerre à un mât dont la grande voile a beaucoup d’étendue.
    • Quoi qu’il en soit, l’eau de cette source, qui ne tarit jamais, est excellente, et les cotres de l’état y viennent renouveler leur provision, la trouvant bien préférable à celle qui se boit dans les ports voisins. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, La "Revue des Deux Mondes", tome 30, 1842)
    • Chaque fois qu’ils approchaient d’un port quelconque ou d’une anse, elle s’enfermait sous le pont du cotre en tremblant et en gémissant comme un animal blessé. — (Luis Sepúlveda, Le Monde du bout du monde, 1989 ; traduit de l’espagnol du Chili par François Maspero, 1993, p. 80)
  2. Aujourd’hui, voilier classique à un mât, avec grand-voile, et deux voiles d’avant, en général un yankee et une trinquette intermédiaire de type solent. Si le gréement ne comprend qu’une voile d’avant, un foc, le voilier est un sloop.
    • Mais mon cotre étroit serre le vent de plus près qu’une goélette […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • cotre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]