étendue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin extendita, de extendere, extensio, « action d’étendre, de déployer ». (XVe siècle) estendue. A éliminé étente, estente (XIIe–XVIe siècles).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
étendue étendues
\e.tɑ̃.dy\

étendue \e.tɑ̃.dy\ féminin

  1. (Didactique) Dimension d’une chose en longueur, largeur et profondeur.
    • Celui qui, au sommet de l’Etna promène à loisir ses yeux autour de lui, est principalement affecté par l’étendue et par la diversité du tableau. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire)
    • À l’inverse, l’étendue de telle plaine divisée en une mosaïque de parcelles culturalement distinctes se verra différenciée par des contenus, eux aussi dotés d’attributs géométriques et de surface […] — (Yves Poinsot, Comment l’agriculture fabrique ses paysages, Karthala Éditions, 2008, p. 15)
  2. (Philosophie) Le volume des choses. Peut s’entendre des trois dimensions.
  3. (Plus courant) Superficie d’une chose.
    • Dans les vallées de la Meuse et de la Chiers, il existe également de belles prairies qui sont souvent d’une étendue immense. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 100)
    • […] l’armée permanente de l’Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l’ordre le plus parfait sur toute l’étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, p. 48)
    • C’est ainsi qu’à la ferme de la Faille près de Sainte-Marie-en-Chaux […] le Ranunculus fluitans déploie seul ses longues chevelures sur de larges étendues, masquant presque totalement les galets du fond. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 61)
    • En haut, des milans planaient au-dessus des arbres et franchissaient l'étendue lisse du Nil, […]. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • (Absolument)La bise enfile l'étendue, houle dans les sapinières à longue et morne plainte. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Figuré) Ampleur.
    • L’étendue du pouvoir, de l’autorité. - L’étendue de ses devoirs.
    • Il voudrait donner à l’application de cette loi plus d’étendue qu’elle n’en doit avoir.
    • Cette proposition, prise dans toute son étendue, serait fausse.
    • Il connut alors toute l’étendue de sa misère.
    • Un esprit d’une grande étendue, d’une vaste étendue.
    • Une voix d’une grande étendue.
    • Sa voix manque d’étendue.
    • Il a une grande étendue de connaissances.
    • L’étendue du mal, du danger.
    • L’étendue d’un discours, d’une dissertation : Sa longueur.
    • Vous devriez donner un peu plus d’étendue à ce chapitre.
  5. Longueur d’un temps, sa durée.
    • Dans l’étendue de tous les âges, de tous les siècles.
    • La vie de l’homme est d’une étendue bien bornée.
  6. (photométrie, optique) Le produit de la surface éclairée, par l’angle solide sous-tendu par cette surface.
    • L’étendue est proportionnelle à la luminosité. — L’étendue géométrique de l'interféromètre sphérique de Fabry-Perot.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Forme d’adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin étendu
\e.tɑ̃.dy\
étendus
\e.tɑ̃.dy\
Féminin étendue
\e.tɑ̃.dy\
étendues
\e.tɑ̃.dy\

étendue \e.tɑ̃.dy\

  1. Féminin singulier de étendu.

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe étendre
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
étendue

étendue \e.tɑ̃.dy\

  1. Participe passé féminin singulier de étendre.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]