bidon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Bidon

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Sans doute du scandinave bida (« vase ») via le normand.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bidon bidons
\bi.dɔ̃\

bidon \bi.dɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Espèce de broc de bois qui contenait environ cinq litres.
    1. (Régionalisme) (Canada) Petite baille à deux anses, contenant de la viande, du beurre salé, du poisson, etc...
  2. Vase de fer-blanc propre à contenir de l’eau ou tout autre liquide, à l’usage des hommes de troupe.
    • Tous ceux qui n’avaient pas de bidons, de troisième cartouchière, de vis de culasse, en découvrent soudain un choix près d’eux […]. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • On fait la distribution de sucre, de dattes, de beurre arabe. Il se trouve que nous sommes à la fin du Ramadan, mais encore au temps du jeûne. Les hommes vont emporter un bidon militaire rempli de beurre.En France ce bidon ne contient que de l'eau, du vin ou du café. -Au désert, il sera la conserve du beurre. — (Robert Hérisson, Avec le père de Foucauld et le général Laperrine: carnet d'un Saharien, 1909-1911, p. 254, 1937)
  3. Récipient en fer-blanc, en plastique, etc., clos hermétiquement, renfermant de l’huile, du pétrole, de l’essence, du lait, etc.
  4. (Par extension) Le contenu de ce récipient.
    • Le clopyralid, ça marche pas. Le bidon entier pulvérisé au début du mois n'avait servi à rien. Tout arracher, brin par brin, voilà ce qu'il faut faire, se dit Jonathan […]. — (Laurent Gounelle, Le jour où j'ai appris à vivre, Kero, 2014, chap.1)
  5. (Familier) Ventre, bide. → voir bedon
    • Fais attention, tu commences à avoir du bidon mon garçon !
    • A garder ton bidon à l'air, tu vas finir par attraper une gastro !
  6. (Belgique) Vaisselle.
    • Je vais laver les bidons.
  7. (Familier) Mensonge ; chose factice.
    • Elle n'avait en rien conforté la thèse du rédacteur en chef, considérant leur rencontre au salon de thé comme une tentative de manipulation par un pseudo-privé en manque de clientèle et qui avançait des révélations sans la queue d'une preuve. Autant dire, intox, bidon, pipeau et couille de loup dans le jargon professionnel. — (Michel Embareck, La mort fait mal, éd. Gallimard, 2000, éd. Archipoche, 2013, chap. 9)
  8. (Familier) Personne qui n’est pas réellement ce qu’elle paraît être.
    • Laurent est un bidon, il n’arrive à rien.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus bidon figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Le thésaurus beurre en français Lien vers le thésaurus

Adjectif [modifier le wikicode]

bidon \bi.dɔ̃\ invariable

  1. (Familier) Factice.
    • Elle me parlait anglais tout l’temps
      J’lui répondais deux trois mots bidon
      Des trucs entendus dans des chansons
      Consternation
      — (Alain Souchon, Bidon sur l’album Bidon, 1976)
    • T’as un blouson
      Mecton
      L’est pas bidon
      — (Renaud, Laisse béton sur l’album Laisse béton, 1977)
    • Un chic fou, ces étymologies bidonsbidons, vraiment : quand on connaît l’effroyable polysémie de la préposition meta […]. — (Amélie Nothomb, Hygiène de l’assassin, Albin Michel, Paris, 1992, p. …)
Note[modifier le wikicode]
On trouve aussi le féminin bidonne.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « bidon »
  • \bi.dɔ̃\
  • France : écouter « bidon [bi.dɔ̃] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (bidon), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • Brasseur, Jean-Paul Chauveau, Dictionnaire des régionalismes de Saint-Pierre et Miquelon, (Canadiana Romanica vol. 5), Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 1990.