sceptre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin sceptrum, du grec ancien σκῆπτρον, skễptron. Ceptre au moyen âge, on a rectifié l’orthographe pour conformer à la graphie en latin.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sceptre sceptres
\sɛptʁ\
Un sceptre au premier plan.

sceptre \sɛptʁ\ masculin

  1. Bâton de commandement, qui est une des marques de la royauté.
    • Le roi avait la couronne en tête et le sceptre en main.
    • « Sur le trône, reprit Thornpipe, contemplez la Reine, — ressemblance garantie, — revêtue de ses habits de gala, le manteau royal attaché aux épaules, la couronne en tête et le sceptre à la main. » — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  2. (Figuré) Pouvoir souverain, la royauté même.
    • On s’aperçut d’abord, à la manière dont Itobad gouvernait son cheval, que ce n’était pas un homme comme lui à qui le Ciel réservait le sceptre de Babylone. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XVII. Les combats, 1748)
  3. (Soutenu) Supériorité, prééminence en quelque chose que ce soit.
    • Chez les latins le sceptre de la poésie appartient à Virgile.
    • Aucun orateur ne dispute à Démosthène le sceptre de l’éloquence.

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • sceptre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français sceptre, du latin sceptrum, du grec ancien σκῆπτρον, skễptron.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sceptre
\ˈsɛp.tə\
sceptres
\ˈsɛp.təz\

sceptre \ˈsɛp.tə\

  1. (Royaume-Uni) Sceptre.

Variantes[modifier le wikicode]