licorne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Licorne

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1385)[1] Déglutination par l’article de l’italien alicorno, altération de unicorne (XIIe siècle), du latin unicornis. Transformation du n en l comme dans orphelin qui vient de l’ancien français orfenin.
Autre hypothèse, le mot initial unicorne aurait été compris comme "une icorne" (déglutination), formant avec l'article défini "l'icorne" et enfin "une licorne" par agglutination (comme dans lierre < l'ierre).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
licorne licornes
\li.kɔʁn\
Une statue de licorne (1).
Armoiries avec une licorne (3) (famille polonaise Bonch).

licorne \li.kɔʁn\ féminin

  1. (Mythologie) Quadrupède fabuleux, ressemblant à une biche portant une corne au milieu du front, à queue de lion et barbiche de chèvre, dont il est souvent question dans les bestiaires et les légendes du Moyen Âge.
    • La licorne est souvent représentée — incorrectement — comme un cheval à corne.
    • La licorne médiévale, à l’allure équine dotée d’une corne frontale et d’attributs caprins (bouc et pattes), est symbole de puissance spirituelle, de pureté et de pouvoir magique. — (Claude Ferrero, Tous les secrets de Lyon et de ses environs, Ouest-France, 2016, page 182)
  2. (Figuré) (Économie) Start-up évaluée à plus d’un milliard de dollars et qui est financée par un fonds de capital-risque.
    • Elle devient même une licorne. Ce terme poétique qui évoque la rareté désigne, de manière plus prosaïque, les start-up non cotées en bourse et valorisées à plus de 1 milliard de dollars. — (Michel Waintrop, « Le succès de BlaBlaCar », La Croix, page 15, 18 septembre 2015)
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’animal fabuleux du même nom dans les armoiries. Elle est parfois représentée à tort sous la forme d'un cheval à une corne, donc avec une queue incorrecte et des sabots au lieu des ongles fendus des chèvres.
    • Coupé : au 1er parti au I de gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d’or et au II d’or à la licorne passante d’azur, au 2e de sinople à deux sabres d’argent, passés en sautoir et soutenus d’une gerbe de blé d’or liée de gueules, qui est de la commune de Perville du Tarn-et-Garonne → voir illustration « armoiries avec une licorne »
  4. Femme, généralement bisexuelle, en relation avec un couple hétérosexuel.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’italien alicorno.

Nom commun [modifier le wikicode]

licorne \Prononciation ?\ féminin

  1. Corne de la licorne qui passait pour être un contre-poison universel.
    • Une aiguiere de licorne, garnie d'or et de plusieurs petites perles entour. — (De La Borde, Émaux)
    • Une tousche, en quoy a esté mis une piece de lichorne, pour touschier la viande de Monseigneur, pesant une once d'argent blanc. — (id.)
  2. Licorne.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]