sauterelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Première moitié du XIIe siècle) De l’ancien français sauterelle dérivé de sauter avec le suffixe -elle.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sauterelle sauterelles
\so.tʁɛl\
Sauterelle.

sauterelle \so.tʁɛl\ féminin

  1. (Zoologie) Insecte orthoptère commun presque partout dans le monde et qui se déplace en sautant à l’aide de ses longues pattes postérieures.
    • Puis nous passons à l’histoire naturelle et étudions les mœurs des abeilles, des fourmis, des sauterelles et les vertus de certaines plantes médicinales. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
    • J'avais neuf ans et j'attrapais avec mon frère des sauterelles que nous faisions griller dans le jardin pour les manger. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • C'était des cris de joie lorsqu'ils avaient découvert une grosse sauterelle, dissimulée sous quelque plante dont elle avait pris la couleur. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Zoologie)(nord) Nom donné aux crevettes sur les côtes du nord de la France.
  3. (Maçonnerie) (Charpenterie) Fausse équerre mobile, instrument formé de deux règles assemblées à l’une de leurs extrémités par une charnière, et qui sert à prendre, à reporter, et à tracer toutes sortes d’angles.
    • Une sauterelle est une équerre à ouverture réglable. Les deux branches sont reliées par une traverse qui pivote sur une branche et coulisse sur l’autre dans une glissière longitudinale. — (Marcel Draux, Émile Benoist, La Géométrie des débutants, Éditions Draux-Benoist, 1936, p. 34)
  4. (Industrie) Appareil servant à élever des produits pondéreux en vrac dans diverses industries, et composé d'un tapis entraîné en rotation par un moteur, sur un bâti métallique.
    • Les longueurs unitaires des convoyeurs vont de 5 m (petites sauterelles de chargement) à plus de 1 000 m, […]. — (R. Lefevre, Graissage et tribotechnique: Compléments techniques, vol.4, Technip, 1977, p.449)
  5. (Péjoratif) Fille maigre et agitée.
  6. Sorte de piège pour les petits oiseaux. [1]
    • On les prend aussi [les rouges-gorges] à la rive du bois sur des perches garnies de lacets ou de gluaux ; mais les rejets ou sauterelles fournissent une chasse plus sûre et plus abondante. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Oiseaux, tome IX, page 291)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Féminin de sauterel.

Nom commun [modifier le wikicode]

sauterelle \Prononciation ?\ féminin

  1. Sauterelle.
  2. Danseuse.
  3. Danse.
    • Plus ne corneray sauterelle.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]