écurie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Écurie, Ecurie

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Anciennement esqüierie, (1285) escurie : composé de écuyer et -ie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
écurie écuries
/e.ky.ʁi/

écurie /e.ky.ʁi/ féminin

  1. Bâtiment destiné à loger des chevaux, des mulets, etc.
  2. (Parfois) (Par analogie) (Familier) Étable
  3. (Familier) (Péjoratif) Maison mal entretenue, malpropre.
  4. (Désuet) Train, équipage qui comprenait écuyers, pages, carrosses, chevaux, mulets d’un prince, d’un grand seigneur.
    • L’écurie du prince est partie. - La grande écurie, la petite écurie du roi.
  5. (Sport) Ensemble des chevaux que l’on dresse pour les courses.
    • C’est l’écurie de M. X… qui a gagné le prix. — Cette écurie lui coûte très cher.
  6. (Aujourd'hui) (Sport) Ensemble des véhicules de course, de leurs mécaniciens, d'un constructeur d'automobiles.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

    • Fermer l’écurie quand les chevaux sont dehors, prendre des précautions quand le mal est arrivé, quand il n’est plus temps de l’éviter.
    • C’est un cheval à l’écurie, se dit d’une chose qui nécessite des frais d’entretien, sans être d’aucune utilité.
    • Nettoyer les écuries d’Augias, réformer des abus criants, remédier à une corruption invétérée, porter l’ordre et la règle dans des affaires embrouillées, malhonnêtes.
    • Vous croyez-vous dans une écurie ? croyez-vous être dans un endroit où l’on n’est pas tenu de se comporter décemment ?

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]