vrac

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1435) Du néerlandais herencq waracq, « hareng de qualité inférieure ».
(1606) En parlant du hareng. Jean Nicot note : sec, essuyé et bien conditionné (Thresor de la langue françoyse, Chez David Douceur, libraire juré, rue Saint Jacques, à l'enseigne du Mercure arreste, Paris).
(1933) vrac : « marchandise (charbon, minerai, etc.) qui n'est pas emballée » (Larousse du XXe siècle).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vrac vracs
\vʁak\

vrac \vʁak\ masculin

  1. Marchandise qui n’est pas emballée ou conditionnée lors de son transport ou de sa distribution.
    • Le vrac figure en tout cas de plus en plus dans la liste des petits gestes individuels que les Français sont prêts à faire pour la planète. — (Nadine Bayle, L’achat en vrac séduit de plus en plus de Français, Le Monde. Mis en ligne le 22 décembre 2019)
    • Deux grandes catégories de produits se prêtent à ce genre de transport : le vrac liquide et le vrac sec. — (Georges Assonitis, Réglementation internationale des transports maritimes dans le cadre de la CNUCED, chapitre 4, Graduate Institute Geneva, 2015)
    • Le port de Montréal possède déjà 19 terminaux, dont un à Contrecoeur. Depuis les années 1950, on y décharge du vrac solide, pour alimenter, entre autres, l’industrie sidérurgique. — (Jérôme Labbé, Le Terminal Contrecoeur n'aura pas d'effets négatifs importants, conclut l'AEIC, Radio-Canada, 19 novembre 2020)
  2. (En particulier) Mode de production ou de distribution d'un produit non conditionné, sans marque.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • vrac sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg