balauste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) De l’ancien français balanste. Lui-même du latin balaustium (« fleur du grenadier »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
balauste balaustes
\ba.lost\

balauste \ba.lost\ féminin

  1. (Pharmacologie) Fleur desséchée du grenadier sauvage.
    • La fleur se nomme balauste, et sert beaucoup en médecine : on l’emploie aussi en teinture et elle donne son nom aux étoffes ainsi préparées. — (Ajasson de Grandsagne, Histoire Naturelle de Pline, tome neuvième, à Paris chez Panckoucke, 1831, page 75)
  2. (Vieilli) Ancien nom du fruit du grenadier.
    • […] pour guérir la matrice & l’anus qui tombent, on en fait un de racine de bistorte, des santaux, d’écorce d'encens & de pin, de noix de galle, d’écorce de grenade, de balauste, de roses, de bayes, de myrthe, du sumach, d'hypocistis, de mastich, […] — (De Meuve, Dictionnaire pharmaceutique ou apparat de médecine, pharmacie et chymie, Volume 2, à Lyon chez Cl. Rey, 1695, page 594)
  3. (Botanique) Nom générique donné aux fruits multiloculaires tel la grenade.
    • BALAUSTE. Les botanistes ont donné ce nom à un fruit multiloculaire, polysperme, à écorce dure, couronné par les dents du calice, et renfermant des graines à épiderme drupacé, tel que le fruit du grenadier. — (Charles d’Orbigny, Dictionnaire universel d’histoire naturelle, tome neuvième, 1867, page 41)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]