bamboula

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de kam-bumbulu et ka-mombulon (dialectes de Guinée), « tambour », la forme bamboula apparaît dans une chanson haïtienne en 1757.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bamboula bamboulas
/bɑ̃.bu.la/

bamboula /bɑ̃.bu.la/ masculin

  1. Sorte de tambour en usage en Afrique noire.
    • L’esclave jette bas son fardeau, se laisse aller à la mesure, se met en mouvement et s’échauffe peu à peu jusqu’à la danse convulsive. Arrivent tour à tour huit ou dix nègres qui font comme le premier, et le délirant bamboula s’en va crescendo jusqu’au moment où paraît le terrible commandeur, qui s’élance en faisant siffler son fouet et en taillant à tort et à travers. Plus de danse, Plus d’ivresse. (A. Cochut, « La société coloniale – Abolition de l’esclavage », Revue des Deux Mondes, tome 3, 1843)
  2. (Vieilli) (Par extension) (Populaire) (Vulgaire) (Péjoratif) Personne noire.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bamboula bamboulas
/bɑ̃.bu.la/

bamboula /bɑ̃.bu.la/ féminin

  1. Danse exécutée au son de ce tambour.
    • Danser la bamboula.
    • Puis quand la journée est finie, ils font des paniers pour s’amuser, ils tressent des lianes, cisèlent du coco, et ils dansent en rond ! Zizi, bamboula ! Dansez, Canada ! Ah ! oui ! j’aurais bien voulu être nègre. Je ne le suis pas, je n’ai pas de veine ! Faute de cela, je me ferai matelot. (Jules Vallès, L’Enfant, Folio, 1973, p. 198)
  2. (Par extension) Fête exubérante, bombance.
    • On a fait la bamboula jusqu'au petit jour.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]