bouddhisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De Bouddha avec le suffixe -isme.
Le mot bouddhisme n'est pas utilisé lui-même dans la tradition bouddhiste. Il a été créé par les ethnologues et les théologiens européens des XVIIe et XVIIIe siècles qui découvraient cette doctrine et l'interprétaient avec leur entendement occidental. Jusque-là, les bouddhistes eux-mêmes se désignaient plutôt par des appellations comme « adeptes de la Voie » ou « adeptes du dharma »[1].

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
bouddhisme bouddhismes
\bu.dism\

bouddhisme \bu.dism\ masculin

  1. (Religion) Religion orientale née en Inde au VIe siècle avant notre ère, et fondée sur un triple socle appelé « les trois joyaux » : les bouddhistes déclarent prendre refuge dans le Bouddha (le fondateur du bouddhisme), dans le Dharma (la doctrine du Bouddha) et dans le Sangha (la communauté des croyants).
    • Comme toute autre religion, le bouddhisme a sa métaphysique et sa mythologie ; il a aussi une morale et une organisation qui lui sont propres. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Le bouddhisme lamaïque a créé depuis le XIIIe siècle des liens étroits entre le Tibet et la Mongolie. — (René Cagnat & Michel Jan, Le Milieu des Empires : Entre Chine, U.R.S.S. et Islam, le destin de l'Asie centrale, Robert Laffont, 1981, p.249)

Variantes orthographiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. Jon Kabat-Zinn, Coming to Our Senses, Hyperion, New York, 2005, p. 137.
  2. Albert Grünwedel, Mythologie du buddhisme au Tibet et en Mongolie, 1900.