bricolier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé de bricole avec le suffixe -ier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bricolier bricoliers
\bʁi.kɔ.lje\

bricolier \bʁi.kɔ.lje\ masculin

  1. Cheval attelé à côté du cheval brancardier et qui porte la bricole.
    • Ce finaud faisait semblant de tirer, tandis que le limonier, un bai, et le bricolier de gauche, un alezan clair surnommé L’Assesseur, parce qu’il provenait de l’un de ces honorables fonctionnaires, y allaient de tout leur cœur : on lisait dans leurs yeux le plaisir qu’ils éprouvaient. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 57-58)
    • Voyant que rien n’y faisait, le père Minaï prit le père Mitiaï en croupe, tandis qu’Andriouchka montait sur le bricolier. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925)
  2. Homme se proposant pour des travaux ponctuels de bricolage ou d’appoint.
    • Des bricoliers se proposaient de fournir ceux qui n’avaient pas la possibilité de le couper eux-mêmes, veuves, instituteur, curé & autres impotents. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 397).

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]