caïd

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : caid, caíd

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’arabe قائد, qāʾid (« chef »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
caïd caïds
\ka.id\

caïd \ka.id\ masculin

  1. (Histoire) Gouverneur de province ou de ville chez les Arabes.
    • La cause de ces insurrections est presque toujours la même : les exactions, les extorsions et mille autres injustices commises par les caïds (gouverneurs) qui, ayant acheté leur poste, ne songent qu'à rentrer dans leurs fonds et à s'enrichir aux dépens de leurs administrés. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc: étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p.10)
    • Au point de vue juridique, les juifs relevaient de leurs rabbins et de la loi mosaïque dans les question de statut personnel ; pour le reste ils étaient justiciables, comme les musulmans, des caïds et des cadis. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 30)
  2. (Figuré) Chef d’une bande de voyous.
    • Les caïds du milieu. (L’Œuvre, 3 septembre 1941)
  3. (Par extension) Personnage s'imposant par la dureté.
    • Il [Blaise] marchait d’un pas brutal de vainqueur […] Un conquistador en vérité, un caïd, un malabar. (Alexandre Arnoux, Pour solde de tout compte, 1958)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]