campêche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Campeche, Campeché

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) De l’espagnol Campeche, nom d'un port du Mexique où l'on embarquait les bois de teinture pour l'exportation.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
campêche campêches
\kɑ̃.pɛʃ\
Haematoxylum campechianum Ypey69.jpg

campêche \kɑ̃.pɛʃ\ masculin

  1. (Botanique) Arbre d’Amérique, très dur et très pesant, qui fournit une teinture rouge.
    • Les forêts renferment des palmiers, du bois de Brésil, de campêche, des arbres à encens, à manne et à copal; des cochenillers, des plantes médicinales, telles que séné, rhubarbe , etc. — (« Goyaz, Goyas ou Goyazes », dans le Grand dictionnaire de géographie universelle, ancienne et moderne, par M. Bescherelle ainé et M. G. Devars, nouvelle édition, tome 3 (G-M), Paris : Librairie illustrée de A. Courcier, 1863, p. 121)
  2. Matière colorante extraite de cet arbre (voir hématine, hématoxyline).
    • Dans l’ombre humide et provinciale de ces longues rues tortueuses où flottent des odeurs de droguerie et de bois de campêche […] — (Alphonse Daudet, Paysages d’insurrection, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 85.)
    • La raison pour laquelle le noir au campêche a une fleur, une beauté de reflet qu’aucun colorant noir artificiel ne peut égaler, provient de ce que, à une intensité moindre, il donne du bleu. — (Revue generale des matières colorantes, du blanchiment, de la teinture, de l’impression et des apprets, Volume 21, 1917)
    • Vin de campêche, vin coloré avec du campêche.
  3. (Par ellipse) (Œnologie) Vin coloré au campêche.
    • Du campêche à douze sous le litre. — (G. Grison, Paris horrible et Paris original, 1882, p. 79)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]