camphre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : camphré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Faisait camphore en ancien français : du latin camphora qui vient de l’arabe كَافُورٌ (kâfûrũ) (« camphre »)[1][2][3][4][5], lui même issu du malais kapur barus « craie de Barus ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
camphre camphres
\kɑ̃fʁ\

camphre \kɑ̃fʁ\ masculin

  1. (Chimie) Cétone se présentant sous forme de cristaux blanchâtre et demi-transparente, d’une odeur très forte, d’une saveur amère et brûlante, qu’on extrait principalement du camphrier (Cinnamomum camphora chémotype à camphre). il possède une action cardiotonique.
    • Tiens, je t’offre de fioler avec nous une tasse de café et un verre de camphre, ça va-t-il ? — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Le camphre est une sorte d’acétone dérivée d’un alcool, le bornéol. On le prépare en distillant avec de l’eau le bois du camphrier (Laurus camphora). — (Cousin et Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • L’huile de camphre est obtenue en distillant les branches du camphrier ; on obtient un produit qui est un mélange d’huile et de camphre solide. — (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 30)
    • Il avait essayé de la consoler, pendant qu’elle rangeait leurs affaires dans une armoire où, d’un côté, pendaient les robes de Mme Loiseau, exhalant une odeur de camphre et de lait caillé, et dans le tiroir de la commode qui leur était réservé, les deux autres étant occupés par les effets de feu M. Loiseau. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 192)
    • Angelo essaya de soigner quelques-uns de ces foudroyés. Les ouvriers parlaient de la méthode Raspail et avaient grande confiance dans le camphre. Mais ils le considéraient plutôt comme un préservatif et ils en portaient des sachets pendus par des cordons au creux de la poitrine comme des scapulaires. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, pages 277-278)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe camphrer
Indicatif Présent je camphre
il/elle/on camphre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je camphre
qu’il/elle/on camphre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
camphre

camphre \kɑ̃fʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de camphrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de camphrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de camphrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de camphrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de camphrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • camphre sur l’encyclopédie Vikidia Vikidia V vectorised.svg
  • camphre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. Louis Marcel Devic, Dictionnaire étymologique des mots français d’origine orientale, Impr. nationale, 1876, page 81
  2. Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l’arabe, Impr. Catholique, Beyrouth, 1890, p. 72–73
  3. Antoine-Paulin Pihan, Glossaire des mots français tirés de l’arabe, du persan et du turc, Paris, 1866, pages 92–93
  4. Alan S. Kaye, The Arabic Contributions to the English Language: An Historical Dictionary, Harrassowitz Verlag, 1994, p. 54
  5. T. Sarah Peterson, Acquired Taste: The French Origins of Modern Cooking, Cornell University Press, Londres, 1994, page 14