coûte que coûte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir coûter.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

coûte que coûte \kut.kə.kut\

  1. Quelles qu’en soient les conséquences ; à n’importe quel prix.
    • […] ; les chefs ont des sentiments actifs, et la jalousie se transforme chez eux en une soif d'arriver, coûte que coûte, aux positions les plus enviées, en employant tous les moyens qui permettent d'écarter les gens qui gênent leur marche en avant. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.228)
    • Cela par esprit de repartie, pour la raison qu'à la mi-février les Allemands, profitant d'une relève sans doute nonchalante, avaient lancé une attaque surprise qui leur avait permis d'avancer sur un front d'un kilomètre et demi au sud de Ripont. Il s'agissait de regagner coûte que coûte le terrain perdu... — (Claude Duneton, Le Monument : roman vrai, Paris : Balland, 2003, nouvelle éd. augmentée, Presses de la Cité, 2014, chap. 25)
    • Cette fois-ci, c’est l’un des « chroniqueurs football » de l’émission, David Aiello, de Yahoo sports, qui tente de raisonner un Pascal Praud visiblement emporté par sa volonté de défendre coûte que coûte le monde du football, et notamment le football français. — (« Football Leaks » : quand Pascal Praud justifie l’évasion fiscale et les pressions sur les journalistes, de Julien Salingue pour Acrimed le 7 décembre 2016)
    • Un modèle de bourgeois d'État, comme il devait en exister, quelques années avant la Révolution française, ces bourgeois érudits qui souhaitaient, coûte que coûte, émanciper le pays de sa noblesse avachie et profiteuse. — (Pierre-Louis Basse, Le flâneur de l’Élysée, éd. Stock, 2017, Saison 2 : Tenir.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]