coûter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : couter

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen français couster, de l’ancien français couster, du latin constāre, infinitif de cōnstō (« se tenir ferme, fixé » et « se tenir, être à tel prix, coûter »), formé du préfixe intensif com- et sto (« se tenir debout »).

Verbe [modifier le wikicode]

coûter \ku.te\ transitif ou transitif indirect 1er groupe (voir la conjugaison), (orthographe traditionnelle)

  1. Valoir tel ou tel prix d’achat.
    • J'aimerais que vous sacrifiiez un haut-parleur, et donc les quelques euros qu'il vous aura coûtés. De toute façon, ce sacrifice ne sera pas inutile, car pour comprendre comment fonctionne un composant, rien de mieux que de le démonter. — (Charles Platt, L'électronique en pratique: 36 expériences ludiques, Éditions Eyrolles, 2013, p. 242)
    • Si vous voulez commencer avec un fer à souder à température fixe, je vous conseille d'en choisir un de 25 W. Il coûte environ 10 euros. — (John Nussey, Arduino : Pour les Nuls, traduit par Denis Duplan et Stéphane Bontemps, Éditions First, 2014)
  2. Demander un paiement, un effort. Occasionner une dépense.
    • Combien coûte un aller-retour Lyon-Nantes ?
    • L’entretien d’un cheval coûte une fortune.
    • Ne plaidons pas, les procès coûtent trop cher.
  3. (Figuré) (Transitif) Être la cause de quelque perte, de quelque douleur, de quelque peine, etc.
    • Je voyageois en Italie : arrivé à Naples, je m'empressai de visiter ce fameux Vésuve, dont la première éruption éclata, selon quelques auteurs, sous l'empereur Titus, l'an soixante-dix-neuf de notre ère, et coûta la vie au célèbre Pline. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • Les Américains s’étaient rendu compte du prix que leur coûteraient leurs tergiversations,et ils voulurent frapper un grand coup, de toutes leurs forces, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 245 de l’éd. de 1921)
    • A Dachstein, il y eut, en 1657, un pogrom qui coûta la vie au rabbin et à de nombreux israélites. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Cela ne lui coûte guère : Cela lui est facile.
    • L’argent ne lui coûte guère : Il ne le ménage pas.
    • Cette victoire a coûté beaucoup de sang.
    • Cette recherche lui a coûté bien du temps, un grand travail
  4. Impersonnellement,
    • Il lui en a coûté un bras.
    • Il vous en coûtera la vie.
    • Les efforts que ce travail m’a coûtés.
  5. Faire à regret des choses auxquelles on ne se détermine que difficilement.
    • Je ne vous cache pas que cette démarche me coûte un peu.
    • Il m’en coûte de vous faire ces reproches.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

  • être (c’est combien - ça sera deux euros.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « coûter [ku.te] »

Références[modifier le wikicode]