effort

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin ex- et fortis.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
effort efforts
/e.fɔʁ/

effort /e.fɔʁ/ masculin

  1. Action de s’efforcer.
    • Il pâlit un peu, puis, tentant un effort désespéré, réussit à dégager un pied, tandis que l’autre restait prisonnier de la glu mouvante et fétide des profondeurs. (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Cet ouvrage vous demandera beaucoup d’efforts. Les ennemis ont fait un grand effort pour emporter la place. Arriver à un résultat sans effort.
  2. (En particulier) Action énergique d’une force physique ou intellectuelle.
    • La Girafe, excitée à fuir, se presse, s’emporte, et est bientôt hors de vue ; mais elle ne soutient point longtemps cet effort, qu’elle ressent comme une fatigue : […]. (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Il avait saisi l’arbre à pleins bras, […]. À chaque effort, il se haussait d’une demi-coudée. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • En les apercevant, Bert s’aplatit sur le sol, rampa jusqu’à un creux propice et demeura étendu là à contempler leurs efforts. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 357, Mercure de France, 1921)
    • Nous volions depuis vingt-six heures et demie. Malgré les soucis et les préoccupations et les efforts successifs, nous étions l’un et l’autre d’attaque. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  3. (Par extension) Résultat produit par cet effort.
    • Cette œuvre est un bel effort.
  4. (En particulier) Pression exercée par un corps, en parlant des choses.
    • […] ; dans la nuit, les pauvres arbres, sous l’effort du vent plus colère, gémissent et craquent […] (Octave Mirbeau, La tête coupée)
    • Le gréement dormant en fil d’acier galvanisé, peut supporter un effort de dix tonnes sans se rompre. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Tout corps est soumis à un effort de traction, de compression, de tension. — L’effort des arches d’un pont sur les culées.,
    • (Figuré) Supporter tout l’effort de la guerre.
  5. (Par extension) Hernie ou d’une contraction douloureuse de quelque muscle.
    • Se donner un effort en soulevant un fardeau. Ce cheval a un effort.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Faire un effort sur soi-même, Se déterminer à faire quelque chose, malgré l’extrême répugnance qu’on éprouve.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(fin XV) Du moyen français effort, de l’ancien français esforz, déverbal de esforcier (« s’efforcer »), du latin populaire *exfortiare (« montrer sa force »), composé de ex- (« hors de ») + et fortis (« fort »)[1].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
effort
/ˈɛf.ət/
ou /ˈɛf.ɚt/
efforts
/ˈɛf.əts/
ou /ˈɛf.ɚts/

effort

  1. Effort.
  2. Effort, peine.
  3. Démarche, effort, peine, requête.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001-2010 → consulter cet ouvrage