confusément

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de confus, par son féminin confuse, avec le suffixe -ment. Cet adverbe devrait être confusement, l’accent y est venu probablement pour des raisons d’euphonie.

Adverbe [modifier]

Invariable
confusément
\kɔ̃.fy.ze.mɑ̃\

confusément \kɔ̃.fy.ze.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière confuse, indistincte.
    • […]; un peu plus loin sur la droite, face au large, l'étrange roche à figure humaine qu'on appelle le roi Grallon se silhouettait confusément. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.22)
    • Cet horrible débris d’aigles, d’armes, de chars,
      Sur ces champs empestés confusément épars.
      — (Pierre Corneille, Pompée, I, 1)
    • Les perles avec l’or confusément mêlées. — (Pierre Corneille, Médée, II, 5)
    • Par un si grand bruit semé confusément. — (Pierre Corneille, Héraclius empereur d’Orient, II, 2)
    • Les oisillons, las de l’entendre,
      Se mirent à jaser aussi confusément
      Que faisaient les Troyens, quand la pauvre Cassandre
      Ouvrait la bouche seulement.
      — (Jean de la Fontaine, Fables : VIII L’Hirondelle et les petits oiseaux)
    • Il [l’ouvrage de Tournefort] est fait pour mettre de l’ordre dans ce nombre prodigieux de plantes semées si confusément sur la terre et même sous les eaux de la mer. — (Bernard le Bouyer de Fontenelle, Tournefort)
    • Hier confusément j’en appris la nouvelle. — (Voltaire, Tancrède, III, 4)
    • Fables et vérités, ténèbres et lumière
      Flottent confusément devant notre paupière,
      Et l’un dit : C’est le jour ! et l’autre : C’est la nuit !
      — (Alphonse de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses : Hymne au Christ, III, 5)
    • Toutefois, le sergent crut apercevoir confusément, à travers un bouquet de bouleaux, une masse blanche, énorme, qui se mouvait lentement […] — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Je crois confusément à beaucoup de choses ; par dessus tout, à l’existence de Dieu, sinon aux dogmes de la religion […] — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • À travers les vitres des brasseries et des cafés, on distinguait confusément, un peu partout, la foule des consommateurs gesticulant parmi la fumée des cigarettes. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]