courtoisie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de courtois avec le suffixe -ie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
courtoisie courtoisies
\kuʁ.twa.zi\

courtoisie \kuʁ.twa.zi\ féminin

  1. Manière de parler et d’agir de celui qui est courtois.
    • La langue de la courtoisie, reprit Rowena, quand on l’emploie pour cacher la grossièreté des actions, ressemble à la ceinture d’un chevalier qui ceint la taille d’un vil manant. — (Walter Scott, Ivanhoéch. XXIII, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le ton, les modes, les façons de Paris y dominent ; et de l’ancienne vie flamande, les Douaisiens n’auront plus bientôt que la cordialité des soins hospitaliers, la courtoisie espagnole, la richesse et la propreté de la Hollande. — (Honoré de Balzac, La Recherche de l’Absolu, 1834)
    • Silence, voyons, dit le maire. Chacun doit écouter avec courtoisie l’adversaire, même s’il est de mauvaise foi, même s’il manque de civilité ! Exprimons-nous poliment. Rétorquons de même, sans nous départir de sang-froid. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il souriait même en dormant, dans la nuit la plus noire, par courtoisie envers la lumière, et envers son contraire. — (René Barjavel, Le Grand Secret, 1973)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]