cybernétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1834) « Étude des moyens de gouvernement » (André-Marie Ampère, Essai sur la philosophie des sciences). Le mot est considéré comme vieilli par les dictionnaires de la première moitié du XXe siècle qui le mentionnent. Il connaît une seconde jeunesse et un changement de sens après 1948, et la traduction, l’année même de sa parution originale, de l’anglais de l’ouvrage de Norbert Wiener, Cybernétique et Société (Cybernetics and Society: The Human Use of Human Beings).
Qu’il soit un emprunt direct ou via l’anglais cybernetics, le mot est issu du grec ancien κυϐερνητική, kybernêtikê (« art de piloter, art de gouverner »), dérivé de κυβερνάω, kybernáó (« piloter »), lequel donne le latin gubernare, d’où gouverner en français.
(Adjectif) Du grec ancien κυβερνητικός, kybernêtikós (« relatif au pilotage, au gouvernement »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

cybernétique /si.bɛʁ.ne.tik/ féminin

  1. (Désuet) (Politique) Science du gouvernement.
  2. Science des systèmes complexes qui s’intéresse aux interactions entre les parties, leurs relations fonctionnelles et leurs mécanismes de contrôle, pour développer une méthode d’analyse et de synthèse, applicable en biologie, économie, informatique, etc.
    • En 1948, Norbert Wiener définit la cybernétique comme une science qui étudie exclusivement les communications et leurs régulations dans les systèmes naturels et artificiels.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
cybernétique cybernétiques
/si.bɛʁ.ne.tik/

cybernétique /si.bɛʁ.ne.tik/ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie ce qui se rapporte à la cybernétique.
    • Avec l’assimilation des théories cybernétiques par la systémique, on a été amené à comprendre les mécanismes d’autorégulation des systèmes comme des processus de feedback négatif visant à empêcher une déviation.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]