décupler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1584) Dérivé de décuple avec la désinence -er.

Verbe [modifier le wikicode]

décupler \de.ky.ple\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se décupler)

  1. Rendre dix fois aussi grand.
    • Dans la numération de position, pour décupler une somme en chiffres, on décale tous les chiffres d'un rang vers la gauche et on inscrit un zéro, si besoin, au chiffre des unités.
    • Il a décuplé son bien en quelques années.
  2. (Figuré) Augmenter considérablement.
    • La colère décuplait sa force.
    • Elle montait une bête légère et la maniait de façon à décupler sa vitesse. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 222)
    • Ah oui, il manquait l’ingrédient essentiel à votre jouissance perverse : un spectateur. Un innocent spectateur dont l’indignation décuplerait votre désir et votre volupté. — (Amélie Nothomb, Mercure, Éditions Albin Michel, Paris, 1998, page 187)
  3. (Intransitif) Devenir dix fois plus grand.
    • Le prix de cette marchandise a décuplé.
  4. (Pronominal) Devenir dix fois plus grand.
    • Lorsque l’on ne peut faire autrement que d’affronter le mauvais temps, les forces humaines se décuplent et l’esprit devient plus clairvoyant. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Fort peu habitée l'hiver, Ville-d’Avray voit sa population se décupler quand éclosent les premières frondaisons de la forêt ; quand les chauds rayons du soleil de juin font revivre les palmes des grands saules sur le bord des étangs si chers à Corot. — (Jules Mary, Roger la Honte, Paris : chez Jules Rouff & Cie, 1886, page 3)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]