délié

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : délie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir délier

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin délié
\de.lje\

déliés
\de.lje\
Féminin déliée
\de.lje\
déliées
\de.lje\

délié \de.lje\ masculin

  1. Qui est d’une très grande minceur, d’une très grande finesse.
    • Un trait de plume fort délié.
    • Fil délié.
    • Tissu délié.
    • Taille déliée.
  2. (Sens figuré)
    • Avoir l’esprit délié, Avoir beaucoup de finesse d’esprit, d’habileté, de pénétration, d’adresse.
    • Avoir la langue déliée, Parler facilement, abondamment.
    • — Malgré la distance, je sens l’odeur de ses pieds qui se répand jusqu’ici.
      — Tu as l’imagination ignoble.
      — J’ai l’odorat délié.
      — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 101)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
délié déliés
\de.lje\

délié \de.lje\ masculin

  1. (Calligraphie) Partie fine et déliée d’une lettre, par opposition à plein.
    • Le délié d’une lettre.
    • La lettre O a deux pleins et deux déliés.
    • J’ai retrouvé le contrat qu’elle signa à cette occasion. Deux pages d’un papier bleu ciel, très épais et filigrané, à l’en-tête d’Openfeld-Films. Le O de Openfeld est très grand, avec une boucle élégante, des pleins et des déliés. — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 49)
    • Sur le point d’aboutir, il s’efforçait de ne pas rater une boucle, un délié de sa calligraphie hésitante, quand le téléphone sonna. — (Laurent Brard, Le fils des brûlés, 2010)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe délier
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
délié

délié \de.lje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe délier.
    • L’individu est délié, affranchi de contraintes anciennes, proches ou disposant d’agents proches, mais invité à se couler un peu plus loin dans des filières de comportement social et idéologique en nombre restreint, à se déconformer pour se reconformer. — (Paul Yonnet, Le recul de la mort, 2006)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]