délit de sale gueule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de délit et de sale gueule.
Expression créée par esprit de dénonciation sur le modèle de délit de fuite, délit d’initié, etc.

Locution nominale [modifier le wikicode]

délit de sale gueule \de.li d(ə) sal ɡœl\ masculin

  1. Situation d’une personne qui est harcelée ou méprisée du simple fait qu’elle a une apparence d’immigré.
    • Un architecte égyptien victime du délit de sale gueule. Quatre policiers qui le prenaient pour un voleur de cartes bleues l’ont passé à tabac. — (Libération, 22 novembre 1997)
    • L’automobiliste verbalisée pour avoir conduit voilée début avril à Nantes a été victime d’un « délit de sale gueule » du policier qui l’a contrôlée, a dit son avocat lors de l’audience devant le tribunal de police. — (L’Express, 28 juin 2010)
  2. (Par extension) Situation d’une personne qui est harcelée ou méprisée du simple fait de son apparence, de préjugés, ou du fait qu’elle dérange un groupe ayant un certain statut.
    • Et qu’est-ce que j’entends, des propos sur le physique, le mental, la santé, c’est tout de même un peu curieux, une technique qui s’apparente un peu au délit d’opinion, presque au délit de sale gueule. — (Libération, 12 mars 2002)
    • Le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé le « désamour » des médias à l’égard du Premier ministre, jugeant que c’était « une posture de classe », voire un « délit de sale gueule », lundi sur Radio Classique. — (Libération, 15 octobre 2012)
    • Autrement dit, envers du « délit de sale gueule », DSK n’avait pas la tête à être un délinquant sexuel. Donc il ne pouvait l’être. — (Le Point, 26 mai 2011)
  3. (Par extension) Situation d’un animal qui est harcelé, méprisé ou négligé du simple fait de son apparence ou de préjugés.
    • Et depuis Les Dents de la mer, le requin souffre du délit de sale gueule. […] Il est mal vu de se positionner contre les battues, de défendre les requins. — (Le Point, 8 août 2012)
    • On focalise effectivement beaucoup trop sur ces quelques races dites dangereuses, les pittbuls et les rottweilers par exemple. […] On ne parle pas du labrador qui défigure l’enfant de la famille, on s’en fout ! Les médias ne s’y intéressent pas. C’est du délit de sale gueule, du racisme. — (L’Express, 23 novembre 2006)
    • […] « oui, les crustacés et les poissons étaient les oubliés de la cause animale, simplement parce qu’ils n’étaient pas attirants à caresser. Avec eux, c’était le délit de sale gueule qui était consacré. » Ce n’est donc pas un hasard si Bio est dédié aux « moches » et aux « mal calibrés ». — (L’Express, 7 février 2011)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]