d’abondant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de de et de abondant.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

d’abondant \d‿a.bɔ̃.dɑ̃\

  1. (Désuet) De plus ; en outre.
    • […] & en tel cas étoit dans nôtre desaveu comme faitte contre nos ordres, ce qu'aussi ils prouverent d’abondant par une lettre êcritte de la main de Nôtre Admiral sur le sujet […]. — (Manifeste ou declaration, des Hauts & puissans Seigneurs les Etats Generaux des provinces unies des Pays-Bas, La Haye : veuve & Héritiers de Lillebrandt Jacobsz de Wouw, 1652)
    • Notre cochon ne nous faudra pourtant;
      Il a mangé plus de son, par mon âme !
      Et d’abondant, la vache à notre femme
      Nous a promis qu'elle feroit un veau : […]
      — (Jean de La Fontaine, La Jument du compère Pierre, 1674)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe [modifier le wikicode]

d’abondant \Prononciation ?\

  1. De plus ; en outre ; d’abondant.
    • Mais (disoit Trudon cachant l’œil guausche avecque son mouchouoir, & monstrant son tabourin defoncé d’un cousté) quel mal leurs avoys ie faict ? Il ne leurs a suffi m’avoir ainsi lourdement morrambouzevezengouzequoquemorguatasacbacguevezinemaffressé mon paouvre œil : d’abondant ilz m’ont defoncé mon tabourin. — (François Rabelais, Le Quart Livre, 1552)