de bric et de broc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Daté de 1615. L'expression, qui provient d'une onomatopée, est à rapprocher de bric-à-brac.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

de bric et de broc \də brik‿e də brɔk\ invariable

  1. (Familier) Au hasard des trouvailles ; de façon disparate, hétéroclite.
    • Leur appartement est meublé de bric et de broc.
    • Vroum, l’ancien routier amputé d’une jambe, vit dans une cabane faite de bric et de broc au bord d’une gravière. — (Dirk Dobbrow, Alina au loin, 2004.)
  2. (Par extension) N’importe comment, sans soin.
    • Enfin, les rapports continuaient, de bric et de broc, va comme je te pousse, sans que l’un ni l’autre y eût beaucoup de plaisir ; un reste d’habitude, des complaisances réciproques, pas davantage. — (Émile Zola, L’Assommoir, édition Charpentier, 1879, chapitre 10.)
    • Du PV 104, base de l’accusation, il ne reste, sous sa main, rien ou presque. Bourré d’inexactitudes, fait de bric et de broc, de déclarations recueillies auprès de policiers couverts par le secret-défense. « Impossible », donc, aux juges d’en « vérifier la véracité ». — (Dominique Simonnot, « Les leçons de Tarnac », Le Canard Enchaîné, 18 avril 2018, page 8.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]