de bric et de broc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Daté de 1615. L'expression, qui provient d'une onomatopée, est à rapprocher de bric-à-brac.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

de bric et de broc \də bʁik‿e də bʁɔk\ invariable

  1. (Familier) Au hasard des trouvailles ; de façon disparate, hétéroclite.
    • Leur appartement est meublé de bric et de broc.
    • Aujourd'hui que l'on avait mis un chauffeur à sa disposition pour le tenir constamment sur les routes à cause de son odeur, monsieur le duc en profitait pour visiter ses cousins, personnages de bric et de broc disséminés sur l'ensemble du territoire, qui s'étonnaient pour la plupart de l'existence de ce parent et de l'ultime fantaisie qui l'avait saisi. — (Daniel Boulanger, Le chemin des caracoles, Laffont, 1966, réédition Le Livre de Poche, page 49)
    • Je tombai sur un vrai conseil, réunis autour de la table (trop grande pour avoir tenté quiconque), sur diverses chaises bancales provenant de bric et de broc. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 275)
    • En prenant le soir même quelques notes dans mes carnets de ces années-là, plus tard surtout, en me répétant ces récits sus par cœur, un peu comme on fait tourner un vieux disque, il m’a semblé que Michel avait de bric et de broc raconté de la sorte toute sa vie. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, pages 223-224)
    • Vroum, l’ancien routier amputé d’une jambe, vit dans une cabane faite de bric et de broc au bord d’une gravière. — (Dirk Dobbrow, Alina au loin, 2004)
  2. (Par extension) N’importe comment, sans soin.
    • Enfin, les rapports continuaient, de bric et de broc, va comme je te pousse, sans que l’un ni l’autre y eût beaucoup de plaisir ; un reste d’habitude, des complaisances réciproques, pas davantage. — (Émile Zola, L’Assommoir, édition Charpentier, 1879, chapitre 10)
    • Du PV 104, base de l’accusation, il ne reste, sous sa main, rien ou presque. Bourré d’inexactitudes, fait de bric et de broc, de déclarations recueillies auprès de policiers couverts par le secret-défense. « Impossible », donc, aux juges d’en « vérifier la véracité ». — (Dominique Simonnot, « Les leçons de Tarnac », Le Canard Enchaîné, 18 avril 2018, page 8)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]