dictée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : dictee

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé du verbe dicter.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dictée dictées
\dik.te\

dictée \dik.te\ féminin

  1. Action de dicter.
    • Le prince, ce jour-là, sortit de sa léthargie. On reprit espoir. Lamballe demanda à son valet Félix de prendre, sous sa dictée, quelques consignes. — (Alain Vircondelet, La Princesse de Lamballe, Flammarion, 2014, chap.12)
    • La leçon de droit débute par la dictée des cahiers du professeur, et se poursuit par une explication, voire des interrogations. Cette procédure didactique n'est pas sans rappeler l'enseignement du droit tel qu'il se développe depuis le Moyen Âge. — (Nader Hakim, L'autorité de la doctrine civiliste française au XIXème siècle, éditions L.G.D.J., 2002, p.177)
    • Il les récita d'une haleine, sans en omettre un seul mot, tandis que Guilleragues en écrivait les parties essentielles sous sa dictée, en une forme abrégée et indéchiffrable. — (Ernest Daudet, Fils d'émigré, Éditions Bibebook, 2015, p. 128)
  2. (Enseignement) Exercice scolaire consistant à dicter un texte à retranscrire, en vue d’apprendre l’orthographe aux enfants.
    • Mais supprimez donc la dictée de ces bambins ! Qui protesterait ? Nous ? Certainement non. Eux ? — Les instituteurs restent les seuls à conserver aujourd'hui la superstition de la dictée correcte. Cette question de l'orthographe les hante, et avec eux, les universitaires. — (Pierre Louÿs, Une réforme dangereuse, 1904, dans Archipel, 1932)
    • Mon père s’était réservé la surveillance de l’orthographe et m’administrait, chaque matin, avant mon café au lait, une dictée de six lignes, dont chaque phrase était minée comme une plage de débarquement. — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 178)
    • Le père de Marcel Pagnol – qui était instituteur – disait : « Anatole France, quel écrivain ! De chacune de ses pages, on peut faire une dictée. » — (Michel Tournier, Vendredi et les pirates, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 191)
    • Pierre avait fait une dictée sans fautes ; il avait répondu à toutes les questions sur l'arithmétique, sur l'histoire et la géographie de la France, tout cela franchement, sans hésiter. — (Michel Jeury, La gloire du certif: Les trésors des livres d'école 1850-1950, Robert Laffont, 2011)
  3. (Par extension) Origine, inspiration.
    • Leurs leçons de bonté et de moralité, qui me semblaient la dictée même du cœur et de la vertu, étaient pour moi inséparables du dogme qu’ils enseignaient. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 82.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe dicter
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
dictée

dictée \dik.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe dicter.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]